lundi 8 août 2011

le dictateur



                                                                    
De nos jours on peut dire, le dictateur, c’est celui qui parle seul, qui s’écoute parler d’une oreille et qui est sourd de l’autre !
          « C'est toujours sur une démission collective que les tyrans fondent leur    puissance. »
Maurice Druon
 Quelqu’un m’a demandé un jour : C’est quoi une dictature ? Comme j’étais surpris par la question posée avec bonhomie, je répondis tout de go par une anecdote qui trottinait dans ma tête depuis, pas bien longtemps : « la dictature, c’est comme Staline, le jour où il avait égaré sa belle pipe et exigea de ses sbires qu’on lui retrouve le voleur (…pas sa pipe !), quel qu’en soit le prix (…pas pour lui !). Ses sbires, dans un excès de zèle, avaient réussi à faire avouer (…avec des bonbons, surement) cent personnes qui reconnaissaient  l’avoir subtilisée ! Et quand on allait rendre compte à Staline des coupables arrêtés, celui-ci répondit : cessez les recherches, j’ai retrouvé ma pipe »
Et je précisais à ce quelqu’un :Dans la dictature, on avoue facilement de s’être fait une pipe , même de Staline !

 

Le terme dictateur - étymologiquement « celui qui parle » - désignait sous la Rome antique une magistrature exceptionnelle.

8 commentaires:

  1. J' ai connu quelques dictateurs domestiques qui ressemblaient à des inquisiteurs et je suis bien heureuse qu' ils n'aient pas eu de pays à gouverner.Quand ils n' avaient plus leur pipe c' est qu ils ne l' avaient pas volé!

    RépondreSupprimer
  2. Chacun est quelque part dictateur à sa façon, comme j'aime me rappeler cette citation:
    "Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités."
    [Albert Camus
    Bises Isabelle.

    RépondreSupprimer
  3. Comme quoi une bonne pipe, ça n'a pas de prix...:)

    RépondreSupprimer
  4. Certainement! Surtout celle de Staline, c'est la plus chère: on la fait et on la paye!

    RépondreSupprimer
  5. Je ne savais pas que Staline aimait la pipe. Comme tu es savant !

    RépondreSupprimer
  6. Comment Aurélie, mais Staline aimait la pipe comme pas un! Comme Castro , cet autre dictateur, avec son fameux cigare! Pour savant que je suis, il suffit de voir son poster, on ne va pas, quand même,revenir à l'intelligence pour faire toute la lumière sur leur objet fétiche(il parait que tous les dictateurs ont un objet fétiche)! Bisou Aurélie.

    RépondreSupprimer
  7. Je devais dormir pendant ce cours d'histoire... Castro et le cigare, je connais mais Staline, j'ai zappé. Pas grave.
    Bisou bizak

    RépondreSupprimer
  8. Tu as raison de dormir Aurélie, il y'en a qui ne manquerait pas ça, je ne parle pas de Staline...!

    RépondreSupprimer