mardi 6 mars 2012

L'hiver s'attarde toujours, quand le printemps devrait naître!

Ce long hiver m'a gelé mon cerveau, ne voulant écrire aucun mot! Je lisais vos commentaires sur vos blogs mais j'étais groggy!
Je sombrais parfois dans la langoureuse mélancolie, mais je savais au fin fond de moi que malgré tous ces tintamares, ces morts... silencieux dans ce monde en ébullition, on reprend vie à Fukushima!

20 commentaires:

  1. Quel montage terrible et réussi! Bonne journée bizak!

    RépondreSupprimer
  2. J'espère que le printemps de mon affection te sortira de la mélancolie.

    RépondreSupprimer
  3. J'aurai fait ce montage dans l'autre sens, avec l'arbre en dessous pour symboliser cette force de caractère dont sont pourvus les Japonais qui leur permettent de reprendre goût à la vie.

    RépondreSupprimer
  4. Ben faut se bouger un peu le tronc, Bizak ! ^^

    RépondreSupprimer
  5. La vie gagne toujours !
    Allez Bizak, secoue toi, le printemps est là !

    RépondreSupprimer
  6. @Mango: C'est un montage terrible mais avec la visibilité du bout du tunnel quand même! Merci Mango.

    RépondreSupprimer
  7. @Orfeenix:Merci de ton affection, le printemps n'en sera que plus beau!Bises.

    RépondreSupprimer
  8. @La rosée du matin:Peut être que les japonnais, préfèrent épurer le cerveau avant de passer au tronc! Bises la rosée printanière!

    RépondreSupprimer
  9. @Jack:Je commence à me remuer et me reveiller de la léthargie en sentant le vent de la mer et l'air salé qui remplissent mon âme et me revigorent! Merci jack!

    RépondreSupprimer
  10. @Aurélie: Ah! Aurélie, je me demande si ton dernier écrit du matin bonheur, je n'ai pas piqué un long somme après que mon corps ait été " secoué de légers spasmes" et tu terminais par cette phrase dont j'ai de vagues souvenirs:" Je te laisse reprendre tes esprits et je vais préparer le petit déjeuner".
    Je me le demande vraiment et j'attends toujours le petit déjeuner!
    Merci Aurélie pour ta joie de vivre!

    RépondreSupprimer
  11. mmh cette image est pour le moins... détonante (hum) mais je te souhaite de la belle lumière vive au-delà des paupières nocturnes pour éveiller de nouveau l'envie à al vie.

    RépondreSupprimer
  12. le soir vous vous endormez et le matin le printemps est là, la chaleur, les lilas en fleurs "Le sacre du printemps" c'est un peu ça que vous voulez Bizak...c'est ce qui se rapproche le plus de votre photographie à la fois la mort et la naissance...

    RépondreSupprimer
  13. @Laure K.: Oui Laure, l'image est pour le moins détonnante, mais le passage de l'hiver vers le printemps, n'en est pas moins détonnant aussi! J'aime cette expression "la lumière vive au delà des paupières nocturnes"; Bonne soirée Laure.

    RépondreSupprimer
  14. @Laurence:En réfléchissant avec ce que tu dis, je comprends finalement,que toute naissance, à la vie, au printemps, du jour aprés la nuit, passe par un moment douloureux(pour la vie), de mélancolie(de l'hiver au printemps) et peut être de mauvais rêves avant le lever du jour!
    Bonne soirée Laurence.

    RépondreSupprimer
  15. Très bel hommage rendu au peuple japonais!
    Je te souhaite un excellent week-end Bizak

    RépondreSupprimer
  16. Merci Kenza du plaisir que tu me fais de te lire. A toi aussi je te souhaite un agréable week end, ainsi qu'à celle qui fait ta fierté!

    RépondreSupprimer
  17. Je passe quelquefois voir si tu as écrit un nouveau billet mais rien encore! Bientôt peut-être, j'espère!

    RépondreSupprimer
  18. J'ai, comme qui dirait, du plomb dans l'aile et je n'arrive pas à me l'expliquer!

    RépondreSupprimer
  19. Faut-il chercher à tout expliquer? Toujours le soleil revient après l'orage... Nous fait ainsi, on ne peut être constant , on est vulnérable.
    Tu vas voir, l'inspiration va revenir et l'envie de créer, de communiquer, de partager et d'exister aussi.
    On va t'attendre.
    Bises
    Blue

    RépondreSupprimer
  20. Oh Blue! je ne doute pas que tu comprennes cette sensation de "gelation morale" qui nous tient parfois, comme dans le sommeil quand on cherche à courir et qu'on est comme, figé malgré de fortes tentatives pour y arriver.J'ai suivi la plupart de tes posts et des commentaires qui ont suivi et je trouve qu'ils sont toujours profonds et riches
    Mille bises Blue et merci pour tes jolis mots!

    RépondreSupprimer