lundi 26 novembre 2012

Dialogue de sourds!



Il était une fois un dialogue entre la passion et la raison!

"Raison: Tu peux m'expliquer ta joie?
  Passion: Je n'ai rien à expliquer, je suis heureuse, c'est tout!
  Raison:  Mais il faut bien une bonne raison, pour...!
  Passion: Quel besoin de donner une raison à mon bonheur?
  Raison:  C'est à n'y rien comprendre!
  Passion:  J'aime, c'est tout!
  Raison:   Pourrais-je savoir qui tu aimes, au moins?
  Passion:  Mais, c'est toi que j'aime!
  Raison:   Comment ne l'ai-je pas compris?
  Passion:  Quel besoin de le comprendre puisque je t'aime!
  Raison:   Je sens aussi, quelque chose pour toi, mais sans me
                   me l'expliquer!
  Passion:  A force de vouloir tout expliquer, tu perds ta raison,
                  et ta Passion!
  Raison  : Oui c'est vrai, je sens que je suis folle de toi !
  Passion:  Enfin, tu deviens raisonnable!
  Raison:  Qu'est ce que je ne ferai pas pour toi, ma Passion
                  chérie!                   
  Passion: Oui, moi aussi, ma Raison!

8 commentaires:

  1. Joli dialogue philosophique, je retrouve la métaphore de Platon qui dit que la conscience est un chauffeur qui guide deux chevaux, la passion et la raison, qui ne marchent jamais aussi bien que lorsqu' ils tendent vers la même direction.

    RépondreSupprimer
  2. Je pense qu'il faut voir en l'homme et la femme, un tout indissociable: "Passion rend aveugle et raison rend la vue!" J'imagine que le chauffeur de Platon doit avoir du boulot pour conduire ses chevaux!
    Bises passionnées et raisonnables, Isabelle!

    RépondreSupprimer
  3. Ça me rappelle mon épicière Casino qui aimait répéter à longueur de magasin : "Je suis heureuse !"
    Le corps et la raison parlait pour elle entrecoupant ses élans passionnés pour certains de ses clients...
    (bloqué intra muros un jour par son rideau de fer coulissant mais ceci est une autre histoire :)

    ça n'avait presque rien à voir mais j'avais envie de le dire ! Besos les camarades ♥

    RépondreSupprimer
  4. Était-elle bloquée toute seule intra muros ou avec un de ses passionnés clients? Dans un cas elle pouvait perdre la raison, dans l'autre ,elle en aurait pour sa passion!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je suis le seul à pouvoir m'en souvenir, on en déduit que j'étais derrière son rideau avec elle...(mais chuutt ) ^^

      Supprimer
    2. J'ai rien vu, j'ai rien dit, j'ai rien entendu!

      Supprimer
  5. oh oui se conduire avec les deux...euh c'est toute notre vie et rien de tel qu'un bon dialogue comme le vôtre cher Bizak!

    RépondreSupprimer
  6. Merci Chère Brigitte pour ce panégyrique à propos du dialogue! La raison et la passion sont les deux faces de la même pièce!

    RépondreSupprimer