lundi 31 décembre 2012

Il neige sur le lac....


J'ai mis mon coeur en vacances
Il a assez fait les dolents!
Il est triste le sort des humains
Qui ne vivent que dans l'apparat!
Il me reste une chose!
J'ai mis mon coeur dehors,
Pour laisser l'esprit dans le silence!
Et aussi mon âme!
Le monde certes a évolué
Mais le coeur lui, a laissé des plumes.
Le monde est pressé
L'amour est stressé
Par tant d'S-aime-S!
A peine la lune apparaît
Un écran aussi apparaît!
Amie, amour ou muse,
Que ne donnerais-je pour ressusciter le parfum des fleurs!

mercredi 26 décembre 2012

L'utile et l'agréable...!



                                      C'est scientifique, vous ne croyez pas....?

Hier, c'était l'onanisme masculin qui donnait des effets thérapeutiques en prévenant le cancer de la prostate, et chacun a trouvé son compte à bon prix ou avec l'aide de sa compagne!
Aujourd'hui, une nouvelle révolutionnaire va intéresser la gente féminine et aussi...la gente masculine (encore!, pour une autre raison celle-là, mais that is not the question...!)

" Se masser la poitrine peut prévenir le cancer de la femme selon une étude récente!"
-C'est le 17 décembre, lors de la rencontre annuelle de l'Américan Society for Cell Biology à San Francisco, que le laboratoire Berkeley a présenté cette étude. Pour la première fois, les scientifiques ont pu démontrer une technique manuelle, qui permettrait à elle seule de stopper et transformer l'évolution d'une cellule maligne dans la poitrine, en la massant vigoureusement. Pour en arriver à ces conclusions, les scientifiques ont injecté des cellules cancéreuses dans des prothèses mammaires de laboratoire, et ont pu les retransformer en cellules saines grâce à une manipulation préventive. "Nous montrons que l'organisation des tissus est sensible aux stimulations mécaniques venues de l'extérieur lors de leur premiers stades de développement", explique le professeur Daniel Fletcher. A l'inverse des cellules saines qui évoluent normalement  au fil des cycles d'une femme, il se peut que certaines cellules s'écartent du schéma de développement normal et subissent une mutation génétique. C'est lorsque les tissus mammaires ne suivent plus ce schéma normal que l'on peut détecter un cancer du sein. Se masser la poitrine pourrait donc remettre les mauvaises cellules dans le droit chemin"

Et la nature, finalement fait bien les choses, puisque l'homme et la femme ont de quoi s'occuper utilement et agréablement. L'idéal donc, serait que la femme se fasse masser les seins par son partenaire pour joindre l'utile à l'agréable (d'une pierre deux coups: prévenir et ....!). Et pour sa prostate, il pourrait toujours compter sur la massue...la masseuse, pardon! 

lundi 17 décembre 2012

Ne vous croyez pas...

Ne vous croyez pas plénipotentiaire du monde infini!
Les ans qui vous sont dus ne s'éternisent pas!
Rendez visibles nos chemins,
A nos pieds que vous aviez interdits!
Mais avisez vous des sots qui ne croyaient pas à la fin!
Ma muse, ah! ma muse m'a un jour suggéré de faire comme Noé,
De plier bagages et de me faire pour chaque chose une paire!
Une paire, deux paires et puis quoi après?
J'en ai ma claque, je change d'air, car celui-ci est trop vicié!
Je vais garer dans le désert où ne survit que le blasé basané!
J'ai trop longtemps attendu,
Sommes nous vivants ou presque?
Sommes nous morts ou presque?
Du verre à moitié plein le dos!
Que dire de ces révolutions mortes nées?
La peste ou le choléra, il faut choisir!
Je ne suis ni pour ni contre!
Jadis, j'ai fabriqué une idée
Qui devait me tracer une voie!
A peine avais-je pris la plume,
Que l'encrier s'est épuisé!
j'ai commandé aux chinois leur encre bleue,
J'en ai reçue du noir de geai
Comme la couleur du corbeau
Le renard était dans les parages
Il faisait le gué et me contait fleurette:
Un milliard de chinois et moi aussi!
Je danse au dessus du désert
Balayé par les vents
J'arrose ce palmier né nain,
Qui se plaignait de naître nain!
Je construis la maison des errants
Et allume la bougie blafarde!
je compte les pierres
Qui s'amoncellent sur mon chemin sans fin!
Je suis celui qui croit à l'infini des océans
Et qui permettent aux voiliers
De souffler le vent qui les dirige vers leur destinée!

lundi 10 décembre 2012

Comme pour Ulysse...


Faisant suite  au poème précédent "C'était l'autre jour!...Notre chère Poétesse Brigitte et notre chère poète Mokhtar, cultivent l'idée et l'espoir poétique, que l'idylle peut revivre un jour, malgré les aléas du temps....

Ma muse me dit :
Chèrs Brigitte et Mokhtar: " Après tant d'années d'absence, notre imaginaire a tellement nourri l'illusion d'un visage qui n'a rien subi des défilements des printemps perdus , seule Athéna, déesse grecque de la sagesse, comme pour Ulysse et Pénélope, pourrait recréer l'idylle à jamais disparue!
Et ma Muse me sussure à l'oreille: "Athéna n'est peut être plus de ce monde!"

Peut être faudrait-il croire aux anges? (Orfeenix et Aurélie y croient!)


mercredi 5 décembre 2012

C'était l'autre jour...!


L'absence ni le temps ne sont rien quand on aime!
Alfred de Musset

Je revois l'ange qui m'est apparue l'autre jour!
Habillée comme toujours, dans un style du tonnerre!
Elle a saisi ma main, pensant me connaitre,
Se demandant: quel est ce miracle?
Mais en un éclair de temps,
Elle était toute confondue, de la méprise!
Elle m'avait regardé, d'un air souriant!
Elle voulait savoir qui j'étais!
Espérant toujours! sait-on jamais?
Car le temps nuit à la mémoire!
Mon coeur ébahi et tremblant,
Tel un séisme sur une échelle inconnue!
Il y'a vingt ans que c'était fini!
Enfin le pensais-je!
Est-il vrai que cet astre peut réapparaître?
Quand les nuages bâillonnent le firmament!
Mon coeur, resté muet, croit encore espérer!
Mais se méfie des farfadets et des gnomes!