vendredi 17 mai 2013

Et ben le petit prince!


"Les hommes de chez toi cultivent cinq mille roses dans un même jardin...
et ils n'y trouvent pas ce qu'ils cherchent...
Et cependant ce qu'ils cherchent pourrait être trouvé
dans une seule rose ou un peu d'eau...
Mais les yeux sont aveugles.
Il faut chercher avec le cœur."
                                                   
                                                            Le Petit Prince( Antoine de Saint-Exupéry )




26 commentaires:

  1. La course folle à la rose parfaite qui n'existe pas... internet n'a fait qu'aggraver cette maladie selon moi. Bonne journée cher Bizak. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  2. Si, si, il faut la chercher avec le cœur, chère La Rouge, pas avec le clavier, j'en conviens! Je t'embrasse chère La Rouge!

    RépondreSupprimer
  3. Concentrons-nous sur l'essentiel au lieu de se créer mille besoins. La satisfaction vient peut-être d'une multitude de petits bonheurs mais tout ceci reste superficiel... on passe de l'un à l'autre sans jamais s'attarder !!

    Belle soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La société telle que nous la vivons aujourd'hui, nous miroite tellement de choses, qu'on a plus le sens de l'essentiel!
      Bonne journée Moun

      Supprimer
  4. La rose parfaite n'existe pas, mais nous avons tous quelque part notre rose parfaite, qui nous apporte ou nous apportera plein de petits bonheurs. Et la mienne, je l'ai trouvé grâce à un clavier, au hasard d'une discution,lancé par un de nos amis commun sur un site de réseau social. Si nous avons vécu plein de choses ensembles sans internet, pendant quelques mois, avec le décalage horaire, ça sera le seul moyen que nous aurons pour communiquer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On aime la rose et on craint ses épines et pourtant comme elle est parfaite!
      Muxus La Rose-é!

      Supprimer
  5. Mais si elle existe la rose parfaite, en tout cas parfaite pour soi, c'est l'histoire des vases: ce qui compte n'est pas que notre cœur soit un vase énorme mais c'est qu'il soit bien rempli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui d'accord, ma chère Isabelle, qu'il soit plein mon vase mais s'il déborde, j'aime aussi!
      Je t'embrasse ma Muse parfaite!

      Supprimer
  6. Notre chère poétesse Brigitte Maillard m'a posté son commentaire que j'ai reçu sur mon email, mais s'efface avant de s'afficher sur mon blog. Voici le commentaire:
    "Bonsoir Bizak, c'est toujours la même émotion avec cette pensée qui parle du coeur, alors quand elle revient par la voix de l'ami, c'est tout beau... (Brigitte Maillard)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Brigitte: Je t'embrasse, chère Brigitte! Merci pour tes mots si gentils!

      Supprimer
  7. Il y a plein de jolies roses, et elles sont toutes pas comme les autres, disait un philosophe...♥

    > Orfée, ta poésie est partout et c'st toi qui me remplit :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et mon vase alors,comment crois-tu qu'il soit plein? Isabelle , là où elle passe, elle laisse un parfum de vermeille!
      Cela me rappelle, un vers de Rudyard Kipling:
      "Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
      Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi!"telle est notre Isabelle que j'aime!

      Supprimer
    2. Vous êtes adorables, mille pétales sur vos routes les amis!

      Supprimer
  8. Moi je ne suis pas une vraie rose,sans doute, parce que je n'ai pas de piquants...mais un coeur gros comme ça pour les petits princes...Hein? mais non, pas les biscuits!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sacrée Célestine, toujours avec ton humour "piquant!"lol!Je dirais: T'es une rose au cœur gros!
      Bon wek end, Douce aux yeux bleus! (voilà je l'ai dit!)

      Supprimer
    2. Merci, c'est gentil, même si ce n'est pas vraiment un scoop! ( enfin les yeux bleus, je veux dire!)

      Supprimer
    3. A fait, je n'y avais pas pris garde la première fois en lisant ton titre, mais la, oui, en revanche, on tient un scoop: on sait enfin le prénom du petit prince...ainsi, il s'appelle Ben! ;-)

      Supprimer
    4. "Ben" alors, c'est bon scoop!

      Supprimer
  9. Oh je n'ai jamais aimé Le Petit Prince ni apprécié ces mots. Ca ne me parle pas.
    Mais je serai toujours au RDV pour lire vos mots à tous.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  10. Je ne suis pas une rose, je suis un coquelicot. Rouge.

    RépondreSupprimer
  11. Hum! J'aime les coquelicots autant que les roses!
    Je les vois partout sur les champs de maïs et sans épines! Bises Aurélie.

    RépondreSupprimer
  12. C'est mon livre préféré depuis toujours !
    quand il se trouve devant un jardin rempli de roses toutes plus belles les unes que les autres, il comprend que sa rose à lui est unique parce qu'il a passé du temps avec elle et
    pour moi il en ainsi de l'amour ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déduction simple du petit prince, mais hautement philosophique quant à son bon sens. L'amour se construit, dans le ressenti de chacun d'entre nous, dans nos espoirs, nos échanges, notre complémentarité. Merci de ton passage Pâques.

      Supprimer
  13. Il y a des roses sans épines, Célestine, mais elles ne sont pas aussi belles et authentiques !
    Si tu me parles du Petit Prince et de sa Rose, Bizak, je fonds et mon coeur bat plus fort !
    Etonnant ce billet sur un blog masculin. Mais c'est bien aussi (clin d'oeil)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le petit prince nous apprend tellement de choses de la vie; Il y'a un proverbe qui dit: "celui qui aime les roses ne doit pas se plaindre de ses épines". Je suis content que tu aimes le petit prince, mon coeur aussi bat comme le tien et aussi fort. Merci Soène pour tes mots éloquents.Bonne soirée

      Supprimer