mercredi 27 novembre 2013

La galerie MX!

Et voilà que l'aventure continue, je finirais par faire le tour de la planète, avec les mots d'Olivia Bellington! Hier, c'était le Japon, aujourd'hui, le Quebec-Montréal où je fais un voyage afin de placer mes mots.

Liste des mots: Pureté, limpide, clair, diaphane, couronne, diamant, mine, galerie, art, atelier, manuel.


Fuoco Di Gioia
                                                                                                                               La Rouge
                                                                          Dans le bois
                                                                                                                 La Rouge
En voyage à Montréal au Quebec, dans un cadre professionnel, j'avais décidé de réserver une surprise à une amie artiste-peintre, en allant la visiter dans son propre atelier de peinture.

Arrivé à l’hôtel où ma chambre était réservée, mon attention était attirée, à l'entrée, par  une affiche collée à même la baie vitrée. En y jetant un coup d’œil rapidement, je n'en revenais pas de voir, là, écrit en noir et blanc, qu'une exposition de peinture était organisée dans une galerie à Montréal et dont, quelle belle surprise, mon amie figurait sur la liste des exposants.


Il était précisé que chaque artiste-peintre devrait exposer une seule de ses meilleures toiles.


Je m'étais promis d'aller, dans l'après-midi sans faute, assister au vernissage prévu.


Quelle merveilleuse sensation de pureté et de délicieuse ambiance limpide et diaphane quand on pénètre dans la grande salle des galeries d'art MX à Montréal.


La toile de mon amie que je cherchais ardemment,  était, claire exposée, bien en vue de la foule nombreuse.

Elle dégageait cette impression majestueuse, comme destinée à décorer entièrement la grande salle.

Une couronne en diamant est à décerner à ces mains de fée et pleines de talent qui ont su réussir à faire naître une telle oeuvre magique: " Une toile bariolée aux multiples couleurs joyeuses, presque indéfinissables mais tellement chaudes et vivantes" (enfin, c'était mon impression à moi!).


Une musique festive du groupe français "La Mine de Rien", était distillée dans la salle pour le plaisir du public et de temps en temps alternée par la fameuse chanson  mythique de Dalida: Manuel!


Ne pouvant rester, plus longtemps, au vu de mon programme de travail prévu dans le cadre de ma mission à Montréal, j'allais quitté cette ambiance chaleureuse et  de fête, sans avoir pu et eu le plaisir de rencontrer ma chère amie, l'artiste peintre. J'aurais voulu la féliciter de vive voix, pour sa magnifique toile qui m'a tout simplement émerveillée, charmée et extasiée.


Mais je ne partais pas sans lui avoir laisser, sur le livre d'or mis à la disposition du public, ces quelques mots:  Chère La Rouge, " Remercie, lèves-toi et va créer!" Merci.  



  

vendredi 22 novembre 2013

Il suffit d'arrêter le temps!


De la fleur passagère
Que me reste-t-il à sentir?
Maintenant que la brume m'envahit
Mes images lointaines et têtues!
Le temps qui m'assène,
Ses secondes, ses minutes, ses heures
Assourdissantes et violentes
Blafardes à mourir!
Arrêtes criais-je au temps,
Files droit devant toi!
Que m'importe ton regard froid!
Depuis le temps
J'ai parcouru les sentiers exigus
Les mers et les montagnes!
Ton ombre me poursuit,
Comme son image perdue
J'ai hâte de voir la nuit tombée
Pour dialoguer avec mes Mages
Je crois que le moment est venu
Le temps me tournera le dos
Pourquoi devrais-je tenir?
Là où les irréductibles et les éperdus
Ont compris le défi titanesque
D'une lutte inégale
Que même les dieux
N'osent imaginer l'enfer
Peut-on s'assagir et libérer nos espoirs?
Pourtant il existe des remèdes
Il suffit d'arrêter le Temps!


jeudi 21 novembre 2013

Croquer le néant!

Chez Olivia Bellington, je me laisse conduire au gré de mes rêves inassouvis: Voir le Japon et lire le haîku!
Par les mots choisis cette fois-ci et dont la liste suit, j'ai trouvé idéal d'en parler!
Liste des mots: esprit, spectre, terme, date, ordinal, position, lotus, zen, japonais, haïku, court, long.


              


Ah! Les "japonais", ces gens extraordinaires et fascinants, qu'on dit de taille "courte", mais tellement grands par leur intelligence, leur courage et leur résistance devant les catastrophes naturelles et autres calamités inimaginables qu'ils vivent dans leur chair et subissent continuellement dans leur pays!

 Malgré cela, ils sont souvent "zen" devant le "spectre" d'un éventuel nouveau fléau, à l'exemple du dernier tsunami dévastateur, qui revient toujours dans les "esprits".

Là-bas, les séismes sont légions et sont  souvent suivis de vagues déferlantes et destructrices. Ils peuvent atteindre des "positions" "ordinales" des plus extrêmes dans l'échelle de Richter, qu'aucune autre région dans le monde ne pourrait supporter.

Mis à part ces fléaux, le Japon a une très grande civilisation qui remonte à des millénaires et une "longue" histoire culturelle grâce surtout à sa poésie tellement diversifiée et riche!

Ce pays du soleil levant et de la fleur de "lotus", symbole de la fécondité dans la tradition japonaise et dont le grand poète Nakumara Yutaka, qui a écrit surtout des "haïkus", disait: "déguster de la racine de lotus, c'est croquer le néant!"( car le rhizome de la racine de lotus est troué et vide).

Comme j'aimerais visiter, un jour ce pays légendaire (à une "date" que j'espère proche avant bien sûr le "terme" de ma vie!) qui m'a toujours fasciné et fait rêver depuis ma tendre enfance et encore jusqu'à aujourd'hui.

jeudi 14 novembre 2013

Ton ombre me suit, ma mère!

Aujourd’hui, c’est Olivia (http://www.oliviabillington.com/qui nous convie à former notre texte dans son atelier, "des mots, une histoire".

Liste des mots: domination, libération, despote, arbitraire, déterminé, se fixer, crampon, harpon, ligotage, glacier, cime, sommet, flanc, sol.




Ma mère,
Tu me disais, mon fils: Est finie la "domination" qu'a subie, longtemps notre peuple! La "libération" de notre pays par le fer et par le sang, a eu raison de "l'arbitraire" d'antan.

Mais, vois-tu, aujourd'hui, mon fils, sommes-nous vraiment libérés, quand nous prêtons nos "flancs" aux apprentis sorciers et "despotes" qui injectent dans l'esprit des gens, des modèles de société à coup de sermons débiles, pour atteindre le "sommet" de l'archaïsme et nous ramener au moyen âge.


La femme est devenue le bouc émissaire de tous les maux de la société!

"Déterminées" à reprendre le flambeau, nous ne pouvons nous permettre, nous les femmes, ces laissées pour compte, de baisser nos bras. Le "ligotage" aux vieilles traditions iniques  qui nous asservissent, a atteint des "cimes" que nulle raison humaine ne peut admettre.

Ces "crampons"* d'un nouveau genre, sont "fixés", dans leurs opinions givrées, comme des "glaciers".


Pensent-ils sérieusement que, telles des otaries qui reçoivent des "harpons" sans brancher, les femmes, elles, vont se coucher à même le "sol" pour satisfaire leur desiderata.

Oui, c'était ce que tu me disais, maman, avant que la mort ne t'emporte.


Je pense à toi, paix à ton âme!



* crampons: Dans le dictionnaire des synonymes-Réverso (gluau, enquiquineur, chieur, rabat-joie, empoisonneur, raseur, trouble fête, emmerdeur, glu, collant, casse-cul et casse pied) 

vendredi 8 novembre 2013

Je vous écris une lettre!...

Aujourd'hui, je vais tacher de participer au jeu préconisé par "Asphodèle" dans son blog qui consiste à entrelacer, tisser, tricoter un texte, en prenant un ensemble de mots proposés par les internautes, blogueurs et blogueuses et sélectionnés par Asphodèle. Je publie ce texte sur mon blog, sous forme de correspondance, de lettre (comme exigé cette fois-ci dans ce jeu!) et à adresser à qui on veut.

Les mots sélectionnés sont: Plume, épistolaire, échange, relation, courrier, essoufflement, assortiment, liaison, amoureux, carte, rencontrer, lettre, souvenir, distance, train, couleur, pétrifier, pantin, perpétuel.



C'est une lettre fictive que j'adresse, sans citer de destinataire en particulier, à celui ou celle (blogueurs et blogueuses) qui se reconnaîtra dans la relation que j'espère développer, attendre, épanouir, grandir dans l'amitié et la convivialité!

Ma chère Mylestine,

Au hasard de mes pérégrinations dans la blogosphère où, m'a-t-on dit, on peut "rencontrer" et même avoir des "liaisons" avec des gens de tout bord, et principalement de culture, grâce notamment à notre belle "plume" (si plume il y'a!), j'ai élu ton magnifique blog où règne la convivialité, l'humour et surtout le plaisir de lire, de te lire ma Chère Mylèstine!
Quel bel outil, Mylestine que l'internet qui m'a permis de découvrir des femmes et des hommes extraordinaires et dont , dieu merci! tu en fais partie.
La "distance" qui jadis, nous "pétrifiait" à l'idée des "perpétuels" temps longs et des retards pour voir une missive arriver à sa destination, s'est vue raccourcie, comme par enchantement. Les "échanges" entre personne vont fleurir à tout va, et surtout pour le bonheur des "amoureux" des "lettres" et des arts.
N'aies crainte, Chère Mylestine, d'un quelconque "essoufflement" de ma part, pour te dire mes mots et recevoir les tiens, tant le plaisir que j'espère réciproque, m'anime fortement pour nous connaître un peu plus tous les jours.
Aujourd'hui, le "courrier" par le biais d'internet a révolutionné les esprits! On garde encore, dans les "relations" "épistolaires" du passé, le doux "souvenir" des belles lettres, ainsi que des "cartes" agrémentées par un "assortiment" de "couleurs" joyeuses et de jolis mots.
Oui, le notre monde a changé,  Chère Mylestine! Au" train" où va la technologie, aujourd'hui, avec tous les bouleversements y afférents dans la société, j'espère que l'homme saura prendre sa destinée en main, comme il l'a rêvée et souhaitée pour une vie meilleure et non attendre passivement comme un "pantin", qu'il ait le tournis de tant de changements et..consommer, consommer!..
Pour moi, Mylestine , grâce à des hommes et des femmes qui gardent leurs pieds sur terre, qui ne se laissent pas conter fleurette et dont je ne doute pas que tu en fais partie, je continuerais à m'inspirer de tes coups de gueule, de ta sincérité, de ta joie, de ta culture et surtout de ton sens de l'amitié.
                               biz...