vendredi 2 octobre 2015

La succulence de la légèreté !




             Si tu ne sais pas aimer, à quoi te sert-il que le soleil se lève et se couche ?
                                                                  Omar Khayam


Elle ne dit jamais les mots sans fièvre
C'est son genre de séduire les plumes
Pour nourrir les valses de nos journées
Dans l'élégance et le farfadet
Nulle parole dépenaillée et mièvre
Le coeur dodeline et chavire
Et se nourrit de mots exaltés et conquis
Partagés avec tendresse et allégresse
Quand la muse au sommeil léger
Comme un vent par la fenêtre
Glisse son souffle élégiaque
Les mots dans la paume de mes mains
S'exhalent au sourire du printemps
Avec ses fleurs ennoblies
Parfaites dans leurs tenues
Suaves et désirées
Telles des Sylphides joyeuses
Louent la terre amoureuse
Boudent l'indigence des ivraies
S'épanouissent  dans leur légèreté
Insoumises et réfractaires
Dans leurs nudités volontaires
Pour  clamer au soleil
Saint Astre du jour
Donne-nous toujours de ta lumière
Sur ta terre tendre qui s'abreuve
Et qui flambe dans tes yeux



14 commentaires:

  1. Oh quelle merveille que ces mots purement choisis pour chanter la sublime vie !
    La fièvre et le miel coulent dans tes mots comme dans les miens quand je m'exalte. Et je nage dans des contrées délicieuses comme une funambulle.
    La poésie au réveil fait comme un voile de parfum sur ce jour gris de pluie.
    Merci.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand parfois on se sent léger comme une plume, le poids de nos tourments se réduit de même. Forcément alors quelque part, la tête part en vrille pleine de poésie pour chanter aux étoiles l'amour de la vie comme un éternel printemps que le soleil arrose de ses bienfaits. Bise harmonieuse et en chœur
      avec les astres ascendants du taureau et du bélier.

      Supprimer
  2. J'ai cru que tu parlais d'Orfeenix...^^
    Ça me plait en tous cas !
    Besos ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toi tu es vraiment un amour, je t' embrasse mon pirate des mille et une nuits!

      Supprimer
    2. Hmmm tu as bon goût, Bizak, on aurait presqu'envie de te faire cuire à feu doux... ^^
      Besos!! ♥

      Supprimer
    3. Bizak ce poème sur l' inspiration est tendre et lumineux, en effet les muses sont multiples et se partagent et je suis très honorée que tu m' associe à la charmante et très talentueuse Célestine, merci pour ta douceur et ton enthousiasme adolescents et méditerranéens, je t' aime mon Bizak!

      Supprimer
    4. Tu n'as pas cru ? mais pourquoi capt'ain ne faut-il pas croire? Isabelle dans sa poésie, on ressent la lumière qui jaillit quand bien même, des ombres malicieuses tournoient pour nous abreuver de leur tristesse. Elle détient les mots qui chantent et charment le printemps pour celui et celle qui sait écouter son coeur. Isabelle et Célestine deux faces du même miroir, elles sont les plus beaux cadeaux de FEMMES,que j'ai rencontré, que j'admire...parce qu'elles sont admirables.

      Supprimer
    5. N.B.Une erreur de manipulation a fait que mon commentaire ci-dessus, en réponse au premier commentaire Du capt'ain, l'a fait rétrograder de la quatrième place et se retrouve plus bas, ce qui peut prêter à confusion.

      @Orfeenix: Tu le mérites amplement chère Isabelle, ton coeur est aussi vaillant que ton esprit est lumineux.Merci pour tes mots charmants Isabelle.
      @Jack: J'espère que le prochain voyage sur ta goélette, on verra nos moussaillonnes au devant de l’âtre où la chaleur est douce et le tapis moelleux. Quand à ma cuisson à feu doux, elle me paraîtra comme si je baignais dans un sauna.

      Supprimer
    6. @Rackam Le Rouge
      Qui te dit qu'il ne parle pas d'Orfeenix ?

      @Orfeenix
      Merci pour tes mots très gentil pour moi, belle dame.
      Bizak est un amour, qui pourrait dire ne contraire. Et les poètes doivent être choyés, ils sont si rares.

      @Bizak
      Que tu m'associes à Orfeenix est vraiment très flatteur de ta part. je lui retourne le compliment, elle est belle et talentueuse elle aussi.

      Bises célestes et besos au captain

      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    7. Tout le bonheur est pour moi de savoir que mes deux principales muses, disons pour Célestine, la douce URANIE la céleste(charmée par l'astrologie et l'astronomie) et pour Isabelle , ERATO, l'aimable (férue de poésie lyrique), même si vous êtes en réalité des éclectiques, on ne peut rien vous cacher. Je t'embrasse .

      Supprimer
  3. Mais alors viens nous rejoindre chez Asphodele à ses rendez-vous des jeudis-poesie ☺
    Bises du Sud

    RépondreSupprimer
  4. Bonne idée Soène, mais je crains que l'inspiration, ça ne se commande pas ! Mais je vais quand même voir si je peux tenter. Merci Soène la Lyonnaise!!

    RépondreSupprimer
  5. je viens ici pour la première fois suite à ton petit mot chez moi et je découvre un tas de connaissances ;-)
    joli, ce poème, très doux et sensuel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai survolé ton blog qui m'a donné beaucoup de plaisir tellement les mots chez toi valent leur pesant d'or. J'ai lu le billet "D. COMME DRAGUE et j'ai souri, c'était une bonne technique qui m' a été révélé quand je lisais un jour dans le train, une femme m'avait accosté pour me dire que c'était merveilleux de voir un homme lire "(en plus, ça parlait d'une femme: Angéla Davis, l’héroïne des blacks panthers aux USA). Ravi de ton passage Adrienne.

      Supprimer