jeudi 1 octobre 2015

Voyage autour de ma chambre !



                                        Faites que le rêve dévore votre vie afin 
                                      que la vie ne dévore pas votre rêve
                                                                     Antoine de saint Exupery



Je vais faire le tour du monde avec mes mots
J'espère avoir beaucoup de livres
Et lire, relire, relire et lire à m'essouffler
Je prendrai dans mes bagages
Tous mes livres latins
Je visiterai la France, rencontrerai Victor Hugo
Dans les misérables, la révolution et les barricades
Sans oublier Zola, Flaubert et Lamartine
Et toute la crème des chevaliers des mots
J'irai en Russie du Tsar, rencontrer Tolstoï
Dans sa maison d'Iasnaïa Poliana
Demander des nouvelles de Natacha Rostov
Sans oublier Gogol, Tchekhov et Dostoïevski
Et même si la révolution du Bolchevisme est passée
Je déterrerai Pouchkine chez son Tsar
Sans oublier de saluer Tourgueniev
En Amérique, je visiterai la Californie
Et ferai une virée Chez John Steinbeck de Salinas
Où sont nés les raisins de la colère
Ici, chez moi, j'ai rencontré 
Fouroulou de Feraoun, Mammeri,
Camus,Roblès Kateb Yacine 
Et sa Nedjema l'éternelle 
La beauté de son rêve envolée
Sans oublier les voyageurs d'Outre mer
Loti, Maupassant, Fromentin
Gide et Isabelle Eberhardt le trimardeur
Qui ont bravé le Sahara,
Sous la voûte céleste parsemée d'étoiles
Au dessus de leurs têtes chaudes
Balzac disait alors du désert:
Il y'a tout et il n' y a rien
C'est Dieu sans les hommes
J'irai partout où l'espace me le permet
L’Allemagne de Goethe et de Nietzche
L'Irlande de Beckett et de Jennifer Johnston
L'Ecosse de Walter Scott et de Stevenson 
L'Angleterre de Daphné du Maurier
Et des sœurs Brontë, sans oublier Lord Byron
Là où les mots avaient jailli des cœurs des hommes
Et des femmes pétris dans le verbe et la poésie
Ce voyage me prendra ce qu'il me prendra
Du temps, de l'absence et de l'argent
Je l'accomplirai pour comprendre
Et apprendre le sens de l’humanité
Pourquoi tant de haine et de souffrance 
Alors que la vie est un roman
Dans un monde à jamais infini.








6 commentaires:

  1. Mais oui viens faire un petit tour du côté de chez Hugo, notre quartier perd son latin mais je me ferai un plaisir de te le faire visiter!

    RépondreSupprimer
  2. Oui, dans ce cas là pour Victor Hugo, c'est le Panthéan qu'il faudrait que tu me fasses visiter ! Ta compagnie me serait un grand plaisir et d'une grande utilité, du fait que d'autres écrivains y reposent aussi. Merci mon amie Isabelle.

    RépondreSupprimer
  3. Ah que coucou !
    En métropole, l'écrivain qui parle le plus de l'Algérie était : Albert Camus (l'Eté, Noce, Chroniques algériennes, etc.) qu'il avait l'air de beaucoup aimé vu qu'à un moment il annonce qu'il aimerait y être enterré... je suis donc étonnée qu'il ne soit pas cité ;)...

    Et l'oeuf ? je ne le vois pas... aurais-je déjà les yeux fermés alors qu'il n'est même pas 10h ???

    Bonne continuation!

    Bisous de France,
    @+
    Sab (qui n'aime pas Hugo... qui adore pour les écrivains français Balzac, Zola, Christophe Grangé, Guy de Maupassant, etc. mais ne connait malheureusement aucun auteur algérien :()

    http://journalismelibre.blogspot.com
    http://sab1703.blogspot.com

    RépondreSupprimer
  4. Je ne vous cacherais pas que je voulais citer Camus pour qui j'ai beaucoup d'admiration, mais j'ai préféré en dernière minute, ne pas le citer ( je ne pouvais pas citer tout le monde!), car surtout Camus je l'ai vu plus comme philosophe que comme simple romancier. Disons sans trop savoir, j'ai cité surtout des romanciers, même si parfois il est difficile de faire la part des choses. Mais j’acquiesce pour votre observation, Camus étant aussi un éminent écrivain, était à citer. Pour "l’œuf", c'était dans le billet précédent , dans une vidéo d'Alexandre Astier, un charmant comédien (http://www.bi-zakarium.blogspot.com/bi-zakarium.blogspot.com)
    et pour le vers cité chez vous de mon poème, c'est le billet suivant celui-là: (http://www.bi-zakarium.blogspot.com/2015/10/la-succulence-de-la-legerete.html)
    Merci Sab X, pour votre passage. Bonne journée

    RépondreSupprimer
  5. Splendide voyage au pays des livres, je te l'ai dit par mail mais je te le redis, c'est un texte vraiment magique, qui fait voyager et qui donne terriblement envie de lire et de revisiter tous ces grands auteurs en allant découvrir l'endroit où ils sont nés.
    Bravo et merci encore d'enchanter ce blog de tes mots captivants.
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme l'a dit Isabelle, qui me ferait visiter Hugo, si en plus toi Célestine tu es enchantée par mes mots, je convoquerais Apollinaire( pour toi) et Baudelaire(pour Isabelle) pour sillonner la route des mots insensés, des écrivains invétérés, pour faire parler le silence qui a tellement besoin d'éclater sa verve pour dire que le monde des poètes est un monde vivant. C'est un monde où les poètes chantent et qui clament leurs vers, non par leur présence même,car ils dorment d'un sommeil de l'éternité, mais par leurs mots toujours vivants et pleins d'espoir dans la vie.
      Je t'embrasse

      Supprimer