mardi 3 novembre 2015

Ces petits rien... de Stacey Kent


Parfois chacun de nous a besoin de repos, je vous laisse adorer la musique.

"Rêvons de l'éphémère et 
laissons-nous errer dans la
belle folie des choses"
                  Okakura KAKUZO


16 commentaires:

  1. Si je peux t'apporter quelques petits riens
    Pour t'aider dans les moments difficiles
    Pour moi ce ne sera pas rien !
    Ce sera même vraiment beaucoup !
    L'amitié ce n'est pas rien, c'est tout. ;-)
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
  2. Oh! c'est très beau ce que tu dis Célestine, je rajouterais bien tes mots dans la dernière strophe de la chanson, si je pouvais , mais c'est vrai l'amitié, ce n'est pas rien !
    Grande bise de l'amitié

    RépondreSupprimer
  3. Je ne connaissais pas merci pour le tuyau,j'aime beaucoup ces ambiances jazzy aux voix suaves qu'on appelait la nouvelle scène,un peu comme Jeanne Cheral, j'en écouterai.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors dans le genre , son concert à Vienne (Mezzo) devrait te plaire...
      https://www.youtube.com/watch?v=CgdNZwDUO1A

      Supprimer
  4. Je connaissais pas aussi, c'est grâce à une amie qui m'a parlé d'une autre chanson de Stacey Kent : Au coin du monde
    https://www.youtube.com/watch?v=faGhd0i0dkY
    Merci de ton passage mon amie, c'est toujours agréable de te lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Isabelle et Alain X pour vos passages et content que ça vous plaise.

      Supprimer
  5. Je dirais méditation comme l'oiseau sur la branche. http://blog.pauses.fr/post/Méditer

    RépondreSupprimer
  6. Oh! merci madeleine, j'aime bien ces paroles de Thich Nhat Hanh : En faisant cesser l'activité de notre corps et de notre esprit -il suffit de s'asseoir tranquillement, d'inspirer et d'expirer, d'installer le silence intérieur et de relâcher les tensions et les soucis- nous devenons plus forts, plus concentrés et plus intelligents.
    Merci de ton passage Marie-Madeleine

    RépondreSupprimer
  7. Je ne connaissais pas moi non plus Stacey Kent, je découvre et je dois dire que j'aime beaucoup "ces petits riens qui me venaient de vous"... Je vais aller écouter d'autres chansons d'elle, je pense que je vais apprécier son répertoire. Une belle découverte de ce début de journée. Merci Bizak.

    RépondreSupprimer
  8. Je découvre moi-même Stacey pour la première fois( enfin, disons grâce à une amie) et elle m'a tout de suite subjugué, et par la musique et pas sa voix suave et belle; Je me demandais même si ce n'était pas le style de chanson qui pouvait convenir à la Céleste(elle qui nous demandait de l'aider à lui trouver ce qui peut plaire). En tout cas,ça donne envie de l'écouter et de la réécouter. Merci Françoise de ton passage.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais on me l'a proposée cette chanson, sur ce billet qui a eu tant de succès...j'ai même dit que je choisirais les petits riens...
      Et je continue à dire que c'est un style qui me convient parfaitement.
      Bisous du matin
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    2. Je pense que tu as une voix aussi suave que la sienne et même peut être mieux si tu l'a fait travaillée pour un meilleur "mûrissement",si j'ose dire, comme d'ailleurs les professionnels le font.
      Il y'a une autre chanson à elle qui me plait: "Que reste-t-il de nos amours".
      lien : https://www.youtube.com/watch?v=hF9FSX0kqr0

      Bisous ensoleillés

      Supprimer
    3. Dans cette chanson, il y'a deux strophes superbes:

      Que reste-t-il des billets doux?
      Des mois d'avril, des rendez-vous?
      Un souvenir, qui me poursuit
      Sans cesse

      Un petit village, un vieux clocher
      Un paysage, si bien caché
      Et dans un nuage, le cher visage
      De mon passé

      Supprimer
  9. La liberte de dire quand beaucoup d'entre nous restent sourds a l'appel des autres latitudes. Cheers.

    RépondreSupprimer
  10. Oui, malheureusement beaucoup d'entre nous comme tu le dis Latifa restent sourds à l'autre,aux autres et pourtant combien le monde est beau quand les gens se rapprochent, se connaissent, ce qui renforcent leurs diversités dans l'échange et le partage. On ne peut pas vivre longtemps cloisonné, on étouffe et on devient amorphe et on ne comprendra jamais l'autre. Je rêve d'un monde sans frontière (il est vrai quelque part que le net fait exploser ces frontières mais virtuelles, quoique les idées quand même, circulent pour notre grand plaisir). Mes amitiés Latifa.

    RépondreSupprimer