mardi 30 août 2016

Le bal de la tulipe écarlate




Ce matin en me levant
Le jardin paraissait triste
La tulipe écarlate s'était éclipsée
La lune, la nuit, dans sa course effrénée
L'avait réveillée en sursaut
En l'effleurant, une ombre inconnue
La sollicita de lui prêter ses pétales
Pour une nuit de festivité, lui dit-elle.
La nuit achevée point d'ombre en vue
Affligée et inconsolable, la tulipe
Dans sa bonté de ne rien refuser
S'était vue dénuée de ses buscs
Elle qui se préparait pour le matin
Tremblante et palpitante
D'ouvrir le bal des lumières.
Mais le ciel jadis alangui de la tulipe
Dans un élan majestueux
Plein de tendresse et d'amitié
L'habilla de plumes d'ange
Et lui fit parader le soleil
Pour que triomphe le bal
De la plus aimante fleur du jardin



16 commentaires:

  1. Heureusement que le ciel était là ! Un beau poème, ami Bizak.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Daniel pour tes jolis mots. Bonne soirée

      Supprimer
  2. Magnifique poème qui me touche beaucoup avec un ciel comme je les aime. La tulipe est une de mes fleurs préférées. Merci bizak.
    Belle soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me ravit de savoir que la fleur que tu aimes est la tulipe. Je te l'offre gracieusement. Belle nuit

      Supprimer
  3. Tellement beau et tout en douceur, magnifique!!! Bise et bonne soirée dans la tendresse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que tes mots Lina sont merveilleux , ils me vont droit au coeur. Bise et belle nuit à toi aussi

      Supprimer
  4. Souvent la tulipe donne sans compter
    sans compter sur la vilenie
    de certaines fleurs empoisonnées
    Qui ne cherchent qu'à lui nuire
    Il en est souvent ainsi
    dans un monde déparé
    mais heureusement, il est une justice
    serait-ce que la bonté
    est toujours au final récompensée ?
    On semble le croire
    dans cette fable pleine d'espoir
    que tu nous sers ce soir
    avec ton brio habituel,
    cher poète

    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli poème comme tu sais les faire et qui traduit parfaitement le sens profond du premier sur la tulipe dénudée. La lecture que tu en fais est magistrale et j’aime la chute de ton poème : "la bonté est toujours récompensée" ; Merci La céleste pour ces jolis mots.

      Supprimer
  5. Pauvre tulipe prêteuse, heureusement sauvée et retrouvant sa gloire encore plus parée au matin! Merci pour ce très joli poème!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh! excuse moi Edmée, je pensais t'avoir répondue, mais une fausse manoeuvre avait tout effacé.
      Oui la tulipe prêteuse aimante, n’ayant pas su que parfois on paye cher son innocence et sa prodigalité. Merci de ton passage Edmée

      Supprimer
  6. Joyau secret de Perse pendant des siècles et des siècles, désormais dans ton jardin, bizak, la tulipe écarlate effleurée par une ombre indélicate, puis dévêtue, puis de nouveau habillée de plumes d'ange,.... grâce au ciel... est prête à présent "pour ouvrir le Bal des Lumières".... Merci pour ce merveilleux poème rempli de sensibilité, cette merveilleuse fable...qui dit beaucoup entre les mots, entre les lignes.
    Douce nuit étoilée.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais comment, la tulipe et non une autre fleur, subitement, m'a traversé l'esprit. J'ai juste touché au clavier de mon micro, et les mots avaient coulé d'eaux même. Parfois c'est fluide, les mots viennent d'eux-même, parfois, il faut tirer de toutes ses forces, comme qui dirait une charrue, et on n'est pas sûr de faire bouger une seule roue, même pas d'un iota.
      Merci Den pour ton beau commentaire, comme tu sais les faire avec poésie
      Belle journée Den dans ta jolie et belle Provence.

      Supprimer
  7. Quel joli poème, Bizak, écrit tout en délicatesse comme tu sais si bien le faire. Le bal des lumières, comme c'est joliment dit, j'aime beaucoup. :-)
    Merci Bizak. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Françoise pour tes mots élogieux qui me vont droit au coeur. Oui la délicatesse est le caractère essentiel pour parler des fleurs.
      je t'embrasse françoise

      Supprimer
  8. J'adore. Très belle fable. Sur le destin d'une fleur pour parler d'autres destins plus humains.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour le destin d'une belle tulipe ou d'une belle princesse, les anges veillent souvent sur celles et ceux dont émanent un souffle profond de leur coeur. Peut être est-ce ainsi que nous rêvons la vie, un chevalier toujours disposé à sauver la vie princesse.

      Supprimer