jeudi 18 août 2016

Sur le chemin de mon rêve

          Ils ont échoué parce qu'ils n'avaient pas commencé par le rêve. 
                                                   William Shakespeare 

Ce matin sur un nid du ciel
Dans un silence olympien
J'ai vu apparaître une nymphe bleue
Habillée en tenue hyaline
Semblable à une toge d'abeille
Pavoisée d'ailes de coquelicots
Elle scintillait telle une étoile
Éclaboussant le firmament
D'un joyeux halo éblouissant

23 commentaires:

  1. En tenue hyaline ... quelle joie d'apprendre un nouveau mot ailleurs que dans les grilles de mots fléchés ! ;-)
    Tu nous offres à nouveau un poème subtil et léger, un autre tableau de ton univers elfique et merveilleux.
    Tes mots caressent l'air et volent de pétale en pétale pour se poser sur nos peaux dorées par le soleil d'août. Une vraie gourmandise de vacances.
    Bises célestes
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas comment traduire mes ressentis et mes impressions émotionnelles de ces derniers jours, mais je retrouve avec ces allégories par les fées, les déesses, les nymphes, dans une atmosphère baignée de lumière, de joie et d’amour comme un bien être pour les âmes romantiques. La poésie a cette force de ne jamais baisser les bras pour toujours, plus d’enchantements et une meilleure vie. Oui c’est une vraie gourmandise de vacances et je ne m’en prive pas tant que les mots jaillissent en moi comme un fleuve en éveil. Merci Céleste pour tes mots magnifiques et toujours dorés et merci pour tes billets, si enrichissant chez toi, et qui m’inspirent tellement.
      Bises ravies

      Supprimer
  2. Il est vrai que la nymphe bleue , apparentée à la luciole, est en voie de disparition sauf dans le coeur des aèdes . D'aucun diront qu'elle a une double vie, l'une terrestre, l'autre céleste et qu'elle se nourrit de mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Chinou, c’est très intéressant et beau ce que tu soulignes : « d’aucun diront que les nymphes bleues ont une double vie. » Je n’en doute pas, tant que les mots y veillent. Je note aussi ces mots de Maupassant : " L'âme a la couleur du regard. L'âme (la nymphe bleue) seule porte en elle du rêve, elle a pris son azur aux flots et à l'espace.
      Bises amicales

      Supprimer
    2. Double vie ? A mon avis, c'est plutôt neuf vies, comme les chats...
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Ah! oui, ce n'était pas "sept" comme de coutume, tu en ajoutes deux? Bon huit peut être, si on comptait celle céleste, comme l'avait dit Chinou.
      Bisous de noctambule

      Supprimer
    4. Tout augmente mon brave monsieur... ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    5. Je viens de lire l'article et je suis stupéfait que les chats aient une telle endurance et une telle vivacité qu'il est difficile pour eux de se faire piéger. Chez la légende parlait de sept vies.
      Oui tout augmente Miss

      Supprimer
    6. ...chez "nous" la légende bien sûr..;

      Supprimer
    7. Ce qui est bien, avec les légendes, c'est qu'elles varient selon les pays... ^^
      Bisous célestes du soir
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    8. Je pensais toujours que c'était le chiffre sept qui était le plus utilisé partout et tu m'apprends que c'est le neuf ( neuf vies) pour un chat.
      Bisous

      Supprimer
  3. Merci Bizak de me remettre en mémoire les mots de Maupassant.
    Neuf vies de chat.....ne me tentent guère ! je préférerais être une créature céleste, un ange, qui ne griffe pas, ne ronronne pas. Mon ami le Vénérable Dorjé. m'a expliqué qu'ayant franchi la porte du temple je pourrais avoir une précieuse renaissance humaine et que je ne serais pas réincarnée en animal ou autre. Le mantra se lit: OM BHRUM SOHA OM AMRITA AYUR DADE SVAHA. Je vous tiendrai au courant dès que mon heure sera venue. En attendant, recevez l'amitié d'une terrienne qui savoure sa vie, qui se délecte de LA vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mantra que tu as cité qui est intéressant quand il est récité, est une prière chez les bouddhistes pour demander le bien-être et l’illumination. Rien ne vaut la peine que de garder ses pieds sur terre et de savourer la vie à plein temps et de se contenter de ce que la nature a à nous offrir. Quoique je trouve intéressant pour les chats de vivre plusieurs vies, ils font de mal à personne et encore ces gentils minets nous tiennent bien compagnie.
      Pour Maupassant, c'est l'un des écrivains français qui m'a toujours séduit.
      Belle journée Chinou

      Supprimer
  4. N'est-il pas merveilleux de se laisser aller à la rêverie dans un lieu loin du brouhaha, rêver à la campagne ou au bord d'une rivière et laisser le temps en suspens. Merci de vos magnifiques mots, j'aime beaucoup.
    Douce fin de journée Bizak bien amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, quel bonheur de se laisser aller à la rêverie qui permet de longer les prairies et les vastes étendues de la terre et du ciel pour batifoler comme un papillon sur les étoiles fleuries. Très belle journée Denise.

      Supprimer
  5. Très joli texte, délicat, lumineux et léger comme une plume ou comme une nymphe...on ne sait pas...
    J'aime aussi la citation de Shakespeare : ne jamais oublier que tout commence toujours...par un rêve !

    Belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton appréciation de mon poème.
      Belle soirée à toi

      Supprimer
  6. Aérienne et légère comme la ouate
    La nymphe bleue pavoise
    Avec ses ailes coquelicots
    Sur ce nid du ciel...

    Elle est belle dans sa tenue hyaline
    Du doux Pays des Elfes...
    N'est-ce pas ?

    J'aime ici vagabonder dans tes allées
    De poésie remplies
    De mots si bien choisis.

    Merci bizak de permettre en coeur la rêverie.

    Den

    ***

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel joli poème Den, tu sais faire vibrer les mots pour leur donner un enchantement et une luminescence qu'on reste épanouis par leur beauté subtile et éclatante. J'aime ta façon de titiller les mots pour leur donner une âme de joie. Merci Den de permettre aussi en retour en coeur, la rêverie.

      Supprimer
  7. Coucou, que c'est beau, tout à fait magnifique!!! Bise, que ton samedi te soit doux et lumineux!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Maria-Lina pour tes mots, merci de ta visite. Bise à toi aussi et bonne journée.

      Supprimer
  8. Tiens, il y avait un beau poème ici, hier soir quand je suis rentrée, mais les elfes de la nuit l'ont subtilisé. A moins que ce ne soient des trolls malfaisants ? ;-)
    j'espère que tu pourras aller le repêcher dans le vert étang des pensées maléfiques, et redonner à tes pétales de rose la place de choix qui est la leur.
    je t'embrasse ♥︎
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, tu as l’œil vigilant, les elfes ont négligé de le protéger des maléfices de la nuit obscure, il a avait fini par s'évanouir dans le néant.
      Je t'embrasse aussi chère muse enchantée;

      Supprimer