mardi 27 septembre 2016

Comme elle est belle, la prairie !


                             La perplexité est le début de la connaissance
                                                                                   Khalil Djibran



Qu'elle est belle la prairie
Avec ses chevaux galopants
Quand éclate le soleil
Pour les pères généreux
Ils avaient semé dans la vie
Ils rêvent dans l'éternité
Ils jouissent loin du bruit
Ils savourent le repos éternel
L'arbre qu'ils avaient planté
Sur l'autre côté de la rive
Donne toujours des beaux fruits
Ils ressentent sa lumière
Sur leurs têtes radieuses
Qu'elle est belle la prairie
Avec ses chevaux galopants



20 commentaires:

  1. Oh oui, les chevaux sont le symbole de la vie et de la liberté. Deux mots qui nous tiennent à coeur à toi comme à moi. je me faisais justement la réflexion, en regardant tes mots clés à droite, que les mots qui reviennent le plus souvent dénotent la personnalité du blogueur.
    Et tes mots à toi, ce sont « amour, amitié, liberté, humain, rêve et vie »
    J'ai envie de dire « no comment »
    Je t'embrasse en gerbes d'écume au sel de Camargue
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces mots qui reviennent le plus souvent sont aussi et surtout à toi, et comment ?!! Quand tu partages autant de choses personnelles sur ton blog sans fioriture mais avec amour et tendresse, dis-toi que tu as enclenché en nous, tes amis(es) blogueurs, des torrents d'émotions, de sentiments, beaucoup de poésie, et même d'affections; mes écrits et certainement ceux d'autres blogueurs n'ont fait que suivre et répondre à cette impulsion magnifique empreinte de chaleur et d’amitié dont tu es la génératrice principale pour créer cette effervescence qui fait que ton blog soit nourricier et tellement convivial pour y déposer à tout instant nos petits mots. Alors moi aussi, j’ai envie de dire : no comment !
      Je t'embrasse en palmes de dattier au coeur d'une oasis

      Supprimer
  2. Que c'est beau, photo et texte, tout à fait magnifique!!! Comme le dit si bien Célestine, les chevaux sont un grand symbole de Liberté, ils sont aussi symbole de Puissance, Grâce, Beauté, Noblesse, Force... Merci pour ce beau moment! Bise, bon mercredi dans la joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quel animal noble que le cheval, par sa grâce, sa beauté et sa puissance. Le voir galoper au vent c'est prendre la liberté en ses mains et l'épandre comme un essaim de coquelicots; Tellement de beautés qui nous entourent si nous savons bien voir. Merci Lina pour ton joli commentaire. Bise et belle journée à toi.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Je plussoie aussi Célestine ! Merci carnetsparesseux.

      Supprimer
  4. c'est une métaphore pour Céleste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une métaphore pour la vie céleste !

      Supprimer
  5. Il n'y a rien de plus beau que de voir des chevaux en liberté. Lorsque j'en vois lors de mes promenades, je m'arrête et je les observe. C'est un doux moment et de voir aussi la mère et son poulain qui a toujours les yeux dessus afin qu'il ne lui arrive rien.
    Merci bizak pour ce moment douceur.
    Mes bises pour un très bon mercredi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces belles créatures que sont les chevaux attirent toujours notre attention par leur belle allure, quand ils galopent avec panache. C'est toujours agréable de les voir et combien est belle la sensation de les toucher, de les caresser. Oui le cheval est vraiment symbole de liberté. Merci Denise pour tes jolis mots. Bise à toi et belle journée.

      Supprimer
  6. ... Merci bizak pour la beauté de ton billet galopant, élégant comme ces chevaux sous un sOleil qui éclate ! oui elle est belle ta prairie, chaleureuse, comme l'image que tu nous montres...et aussi, et peut-être parce que tu as le sens du partage, et que tu connais si bien la douceur des mots... si lumineux.
    merci du fond du coeur pour tout cela, et plus encore, pour cette transmission que je perçois à travers tes lignes, "l'arbre qu'ils avaient planté"....."donne toujours de beaux fruits"....
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que c'est beau d'entendre tes mots galoper Den, tu as une poésie particulière qui fredonne une musique des champs d'oiseaux aux mille harmonies de ta chère Provence. Le soleil de cette région magnifique réchauffe les cœurs de tout ce qui y vit. Tu parles avec ton coeur et je l'entends avec sa partition sublime qui me va droit au coeur. Je te découvre Den pleine de coeur, d'entrain avec une noble âme. Merci, et mille bises à toi.

      Supprimer
  7. Quelle belle manière de parler de cette éternité qui passe en galopant à l'infini, courant sur un aujourd'hui construit par ceux d'hier, et bâtissant le monde de ceux de demain. Belle horde de chevaux heureux et libres...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Notre monde en fait n'est complet que si que si nous traversons celui dans lequel nous vivons aujourd'hui vers celui de demain qui est l’éternel. Alors j'aime me dire que ce qui importe ici bas, c'est de vivre aujourd'hui, seulement pour aujourd'hui ! dans toute mon harmonie sans penser à demain. Et quand viendrait ce demain, j'aime m'imaginer que ce ne serait que la continuité du premier.
      L'arbre que j'avais planté
      Sur l'autre côté de la rive
      Donne toujours des beaux fruits..
      Merci pour tes mots Edmée, très belle soirée

      Supprimer
  8. Les chevaux sont synonymes de liberté, mais aussi de douceur et de force. Ce sont des animaux parfois intimidants mais pourtant tellement doux, et j'ai envie de dire respectueux. Merci pour ce très beau poème, Bizak. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rien n'est aussi beau que le panache d'un cheval ! Dans tous les contes de fée, le cheval était le héros sur qui tant d'aventures amoureuses étaient couronnées de succès.Merci pour ton passage Françoise, je t'embrasse.

      Supprimer
  9. beau mouvement sur ce cliché et mots!
    bon wk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La course folle et joyeuse des chevaux vers la liberté!
      Merci Danielle

      Supprimer
  10. On aimerait que ceux qui sont partis qui nous ont aimé et ont voulu pour nous tant de bien soient dans ces belles prairies de la bible, où les jours passent avec douceur dans la paix et le bonheur....
    Merci Bizak pour ces mots qui font du bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi que ces mots t'aient plu Marine. C'était en hommage à une amie qui avait perdu son papa, que j'ai écrit ces mots. Merci marine. belle journée

      Supprimer