lundi 21 novembre 2016

Du haut de mon arbre




Du haut de mon arbre géant
Je vois mon ombre flotter
Dans les sentiers bleus du ciel
Un orchestre d'étoiles ardentes
Entoure d'oléandres roses
La fée sublime aux seins galbés
Gracieuse et noble apparition
Tant les nuages se dévoilant
Dans leur désir de s'éclater
Aux vents des mers et des océans
Se ravisent d'étendre leur laine
Devant son regard captivant
Plein de rêves et de désirs
Elle, née du soleil et de la lune
La fée au teint clair du jour.

41 commentaires:

  1. Il est question de fée née de la lune et du soleil. Aussi d'étoiles et de nuages. Nous sommes dans une autre dimension, suspendus entre la terre et le ciel, perdu dans des rêves souvent inaccessibles. Mais heureusement que ces rêves existent car ils agrémentent un quotidien parfois morne et monotone.
    Aujourd'hui, en vous lisant, je me sens pousser des ailes pour monter caresser la lune et les étoiles. Mais je ne suis pas une fée. Bonne et douce semaine et merci pour vos doux mots qui agrémentent de fort belle manière ce lundi matin tristounet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rêves inaccessibles, mais rêves imaginables. La beauté est en toute chose quand notre cœur le désire ; l’homme a cette faculté d’étendre sa vue vers des horizons lointains, ce qui forcément nous nous fait « sentir nous pousser des ailes pour monter caresser la lune », comme vous l’aviez si bien dit Dédé. Merci pour vos mots si joliment écrits. Belle journée

      Supprimer
  2. Bonjour Bizak
    On en voit des jolies choses lorsqu'on prend de la hauteur...
    Que l'étoile portée par cette fée saupoudre l'humanité de sa tendresse et de son amour.
    Je te souhaite une belle journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Moun, chère poétesse, comme tes mots sont affriolants et palpitants. Merci de tout cœur
      Bises

      Supprimer
  3. Du haut de ton arbre géant
    Tes visions ne manquent pas d'attraits
    Seins galbés et robe étincelante
    Comme une étoile filante
    Dans le manteau de feu
    De tes rêves les plus fous...


    Superbe inspiration Bizak !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel magnifique poème et quel plaisir de voir que les mots chez toi sont des petites étoiles illuminant nos cœurs.
      Merci Marine pour ce petit bouquet de jolis vers

      Supprimer
  4. Ah te revoilà, cher poète, prince des nuées aux ailes de géant...
    Tes vers n'auraient pas plu au bougon
    qui ne sait apprécier les bonheurs de la vie
    mais ils entortillent mon âme dans du papier de soie
    et tout le reste n'a pas d'importance
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Devrais-je comprendre que j’avais disparu de la sphère blogosphère ? Les bougons n’ont que faire de la littérature, ils préfèrent contempter à défaut de contempler. Sinon comme chantaient Stone et Eric : « Il y a du soleil sur la France et tout le reste…n'a pas d'importance»

      Supprimer
    2. Tu avais disparu de ton blog, surtout...
      Ah...Stone et Charden, toute une époque...
      bises sous l'épisode cévenol
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Bise sous l’épisode cévenol ! ça va être la bulle d’air heureuse sous les trombes d’eau. Bisous sous un parapluie géant

      Supprimer
  5. Tellement beau c'est magnifique! Bisou, bonne soirée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie pour ton enthousiasme Lina. Bisous et belle nuit.

      Supprimer
  6. Du haut de ton arbre géant, cher poète, tu vois de bien belles choses, et tu nous les contes si bien. Merci Bizak. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! Françoise, tes mots sont toujours doux et élogieux. Merci pour ton tempérament amical et chaleureux. Je t’embrasse aussi Françoise

      Supprimer
  7. Belle cette image de l'ombre que l'on voit "de son arbre perché", et cette autre d'une belle fée aux seins galbés qui scintille dans les nuages...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ces temps gris, une fée aux mille parfums et jolis éclats met de la joie dans l’air et envoûte nos âmes et apaise nos cœurs, surtout que l’épisode cévenol n’est pas un petit jet de bruine.Merci de ton passage Edmée

      Supprimer
  8. ...Le ciel est bien beau du haut de ton arbre, bizak ! merci pour ces mots si poétiques qui permettent de s'élever et de flotter autour de nos rêves nés du soleil et la lune, comme "la fée au teint clair du jour"....
    Doux mardi à toi.
    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis comblé quand mes mots peuvent porter. Et sachant combien Den, tu es pétrie et pénétrée de poésie, cela me ravi d'autant plus. Tes mots ont cette essence quand je les lis, de rendre les jours ensoleillés même quand il fait gris. Je n'en suis pas surpris, ils sont baignés du soleil et de la chaleur de ta belle Provence. Merci Den et Bise réjouie.

      Supprimer
  9. Merci à toi, j'ai osé te dire au sujet de ton commentaire sur mon blog que j'évites "les envolées" mais quand-même pas le rêve... Nous avons besoin d'espérer que parfois il existe peut-être un autre monde, bien meilleur...
    Bisous du jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais pas lu ton commentaire Marine sur ton blog. Pour les envolées, j'aime bien ce mot dans le sens où il me donne une sensation de liberté, d'évasion, voilà comment je le comprends. Chacun à des nuances prés peut avoir un autre avis, mais sinon Marine , la poésie comme tu le sais est souvent une expression d'un ressenti, sans chercher si le mot choisi exprime le sens voulu. Bisous éclairés.

      Supprimer
    2. Plutôt pour la dernière phrase: sans être sûr que le mot choisi pouvait refléter vraiment le sens voulu.

      Supprimer
  10. Du haut de ton arbre, on peut rêver en se rapprochant des étoiles. Du haut de ton arbre le monde est si petit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du haut de mon perchoir, la vue est belle et quel bonheur de côtoyer les oiseaux dont j'entends leur conciliabule. Merci Daniel

      Supprimer
  11. Bonjour Bizak,
    Tout là-haut, cette fée est merveilleuse et ce fut tellement agréable de recevoir sur mes épaules quelques poussières d'or lorsque j'ai fermé mes volets en admirant la lune décroître et dans un bruissement d'ailes, cette belle fée est partie déverser ses étoiles sur le monde.
    Douce soirée, bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel symbole que la fée dont tout est rêve en elle. Elle est souvent la muse enchantée qui nous déroule les mots comme un chapelet de pépites d'embruns qu'on recueille et qu'on fait tourbillonner dans le ciel.Tout est beau quand on s'approche du ciel et tout est magnificence quand les étoiles s'illuminent.
      Très belle soirée Denise. Bises

      Supprimer

  12. ce doit être beau l'ombre d'un arbre dans le bleu du ciel. je l'image former une cape ondulante, là pour envelopper des jours de ciel trop gris, trop chargé de pluie, ta belle fée, devant laquelle les étoiles, les nuages, d'autres soleils que celui de sa naissance s'inclinent...
    Merci pour ta poésie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau commentaire EL Linda ! tu as su trouvé les mots pour cerner mon paysage d'un "pays de Cocagne", avec tout entouré de magnifiques fées.Oui les étoiles, les nuages n'ont qu'à s'incliner devant de telles magnificences. Merci ElLinda

      Supprimer
  13. Mon écran restait désespérémént sombre, voire triste jusqu'à ce jour où ta poésie, tes vers font souffler un vent de bonne humeur bleue et dorée. Je sors grâce à toi de ma léthargie et avance vers tes horizons que je te souhaite définitivement gais et étoilés. Reçois mon amitié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu me fais grand honneur ma chère amie avec tous ces mots si élogieux. Si mes mots peuvent t’apporter un peu de soleil et te donner une belle humeur, tu me vois ravi. Oui c’est vrai je m’inquiétais un peu de ton absence ces derniers jours, mais te voilà avec ton écran qui revient lumineux et est de bon augure. Bisous et avec toute mon amitié Chinou

      Supprimer
  14. une belle illustration féerique et des mots étoilés.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  15. Réponses
    1. Là, tu es adorable et je m'en réjouis ! Trois belles étoiles sur les épaules, ce n'est pas donné. Merci bella Signorina

      Supprimer
  16. Réponses
    1. Une superbe fée déguisée en étoile filante ! merci et belle soirée Danielle

      Supprimer
  17. Ah ! si j'étais une fée, j'irai bien jusqu'au 7ème ciel, là où les étoiles ne meurent jamais. Les désirs et les rêves deviendraient réalités effaçant toutes ombres flottantes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui quand les rêves se réalisent, les désirs prennent leurs chevaux de prairie, ils devraient prendre des licornes, il y'a plus de chance d'atteindre les étoiles, hi!hi! Merci Lauriza de ta visite.

      Supprimer