jeudi 1 décembre 2016

En mal d'inspiration



En mal d'inspiration, je fais une petite pause.N'ayant plus quoi dire que des souhaits de bonheur avec cette fin d'année à tous ceux et celles qui ont bien voulu mettre quelques unes de leurs pépites de mots. Je tacherais bien de voleter par-ci par-là pour placer quelques mots chez vous mes amis(es).

Dans le silence de la nuit
Les arbres géants murmurent
Des sonates dans la brume
Le vent houleux pétrifié
S'envole dans le ciel
Emportant ses acclamations
Pour honorer les belles étoiles


14 commentaires:

  1. Merci Bizak pour ces mots
    Pour toi, un poème posté je ne sais plus où, je ne sais plus quand....

    FRISSONS DE BONHEUR



    Laisser glisser les mots enrubannés de brume
    Du fin fond de l'hiver et si loin du printemps
    S'écouler en frissons les notes une à une
    S'enrouler tendrement les comptines d'antan
    Qui parlaient de bonheur



    Regarder chaque rime aux couleurs pimentées
    Fermer les yeux tandis que le piano roucoule
    Petits refrains venez chaque jour visiter
    Nos jardins défleuris tandis que je déroule
    Le journal de mon coeur




    Je suis tellement bien dans cette grosse bulle
    Entre deux blancs nuages sous un ciel de légende
    Qui nous emporte loin comme des funambules
    Les paupières scellées soudain je me demande
    A quoi sert d’avoir peur ?


    © marine Dussarrat

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour bizak...
    Les pauses sont parfois salutaires. Il faut laisser le temps au temps et les mots accrochés à la plume et attendre que l'encrier décide de se remplir.
    Bises et à bientôt

    RépondreSupprimer
  3. Moi qui ai fait une pause d'environ 2 ans sur les blogs, je comprends tout à fait ce besoin de prendre du recul, de penser à soi, de se recentrer. Seulement c'est toujours triste pour les gens qui restent. En tous les cas, merci de ces mots distillés avec douceur sur la toile. A bientôt je l'espère et bonne route.

    RépondreSupprimer
  4. Mince, pour quelqu'un qui est en mal d'inspiration ce poème est un tout !
    J'en reste pantois...
    A bientôt de te lire...
    Sinon bonnes fêtes de fin d'année (c'est quand même loin !)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour bizak, parfois il est nécessaire de faire une pause et je comprends ce qui ne m'empêchera pas de regretter tes mots déposés chez toi. C'est toujours un enchantement de te lire. Belle continuation en douceur avec mes amitiés.
    Bisous

    RépondreSupprimer
  6. Nous avons tous besoin d'une pause de temps en temps. Tu n'es pas le seul à manquer d'inspiration, cela m'arrive de plus en plus. On ne peut pas toujours être au top. Se recentrer, penser à soi fait du bien. Ton poème inspire la tristesse, j'espère que ce n'est que passager. A bientôt avec un beau soleil accompagné d'une belle renaissance. Au plaisir de te lire à nouveau.

    RépondreSupprimer
  7. Si tu as besoin de faire une pause, Bizak, fais la, j'espère juste qu'elle ne sera pas trop longue, car tu nous manquerais bien vite, tu sais.
    Prends soin de toi, cher poète. Je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
  8. Un gros merci, je te souhaite une belle et bonne pause et tout plein de belles choses!!! Bise, bonne soirée, doux rêves!

    RépondreSupprimer
  9. Alors bonne pause, qui va remuer sans doute l'inspiration... Il devrait y en avoir entre les scintillements, les chants, les croyances, les non--croyances, les repas gargantuesques, le gel et ses pièges et couleurs....

    Joyeuses fêtes en tout cas! Et vivement le retour de l'inspiration!

    RépondreSupprimer
  10. Parfois les pauses sont nécessaires... dans tous les cas, nous t'attendons bizak, tu nous manques déjà...
    Merci d'être la personne que tu es cher poète, ne change rien.... nous t'aimons ainsi.
    Je t'en brasse en ribambelles aux couleurs de ma Provence aimée.
    Den

    RépondreSupprimer
  11. La muse ne se réserve pas comme une place de concert, en revanche elle est capricieuse et imprévisible.Moi je t'espère plus vite que prévu!

    RépondreSupprimer
  12. @ A vous toutes et tous mes amis, je vous remercie de votre gentillesse et pour vos magnifiques mots qui m'ont ranimé et frétillé mes ailes; J'ai aimé le joli poème de Marine et j'ai vu traverser des anges ma route solitaire.
    Bisous à tous

    RépondreSupprimer
  13. l'inspiration cher Bizak, est dans ta présence

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci sylvie. Tes mots me touchent vraiment.

      Supprimer