mardi 29 août 2017

Ma chanson fétiche: Le Lac Majeur



La chanson de Mortimer Schuman, le lac majeur, qui m'a longtemps et bien longtemps accompagné quand mon âme était triste.

 A quel moment de l'histoire italienne se réfèrent les paroles de "Il neige sur le lac Majeur" ?

54 commentaires:

  1. Une chanson qui me plaisait aussi beaucoup pour sa mélancolie profonde... imaginer le lac en hiver. Et la voix de Mort Shuman. Qui me semblait doux et gentil (qui sait?). J'aimais tellement que j'ai écrit une nouvelle qui s'appelle ainsi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! oui Schuman avec sa voix belle et mélodieuse. J'ai toujours été mordu par cette chanson et ses paroles qui m'ont à chaque fois remonté le moral ou plutôt atténué ma mélancolie subite. Merci Edmée de ce partage. Bises

      Supprimer
  2. Il est devenu très rare que la neige tombe sur le lac Majeur. Mais ce doit être un moment absolument féérique. J'aime beaucoup cette région qui ne se trouve pas si loin de chez moi. La chanson est aussi remplie de souvenirs. Je t'embrasse mon cher poète et j'espère que tout se passe bien pour toi. A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai toujours aimé les chansons de Mort Schuman, mais particulièrement "le lac majeur", c'était une chanson qu'on repassait en boucle, avec des copains étudiants dans notre chambre jusque tard dans la nuit. C'était aussi le temps des Brel, Féré, Brassens, Ferrat (la montagne est belle). la voix de schuman est vraiment belle, harmonieuse et fluide. On ne s'en lassait jamais.
      Merci de ton passage chère Dédé. Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  3. Ah! La voix chaude de Mortimer, ce petit (toutes proportions gardées) juif de Brooklyn émigré à Paris! Sais-tu que les paroles du Lac Majeur sont de Roda-Gil, cet autre exilé (d'Espagne, lui), qui a fait de chaque chanson qu'il a écrite un vrai morceau de poésie?
    Bon, bon, si elle te berce en ce moment... bonjour tristesse?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses paroles me parlent beaucoup et sa musique m’entraine dans une légèreté de corps et d’esprit. Je ne sais quel est le mot qui me touche beaucoup, mais je sais ça me frappe fort. Merci La Baladine de m’apprendre de qui sont les paroles, du poète Roda-Gil, oui, cet autre exilé. Merci La Baladine pour tes mots toujours appropriés et pour ton zeste d’humour. Bisous mon amie

      Supprimer
  4. Bonjour Bizak, un grand merci pour cette magnifique chanson. Je l'ai tant écoutée et il y a plusieurs années, j'avais offert le disque à mon mari. Sa voix douce et chaude est superbe et je trouve qu'elle prend le coeur.
    Merci aussi Bizak de tes délicieux mots chez moi. Je suis très touchée.
    Douce fin de journée avec mes amitiés et mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que les paroles te parlent beaucoup, pour le lac majeur surtout entre autres, toi qui adore les lacs. Et celui-ci est particulièrement beau. Pour mes mots chez toi, c’était de bon cœur, Denise de te les écrire, tu les vaux bien. Bisous et amitiés chère Denise

      Supprimer
  5. Une de ces chansons qu'il est impossible d'oublier.
    Avec ton partage, une foule de souvenirs remontent à la surface...
    MERCI!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’imagine bien que ça remue tant de souvenir. Merci Létienne de ton passage.
      Belle journée à toi

      Supprimer
  6. Une chanson culte de l'époque 2B2F ! ( Brel, Brassens, Ferrat, Ferré) ....
    curieusement, elle n'évoque pas la tristesse en moi, ni pour moi, Malgré le côté tristounet des paroles au demeurant très fortes de Roda-Gil.
    c'est pour moi une chanson « paradoxale »....
    mais bien sûr, je l'ai entendue souvent, comme ceux de nos générations.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui une vraie chanson culte, de l’époque 2B2F, qui laisse des traces dans nos mémoires comme d’ailleurs « la montagne » de Ferrat, « Les passantes de Brassens », « Ne me quitte pas »de Brel et « avec le temps » ou « C’est extra de » de Ferré. Pour le lac majeur, ce n’est pas de la tristesse, mais plutôt un moment de ressourcement de toute cette époque qui a beaucoup pesé dans ma trajectoire de vie. Alors il m’arrive de convoquer quand le temps se fait gris, de me la ramener à mes souvenirs. Bien à toi AlainX

      Supprimer
  7. Ah oui, j'ai toujours aimé cette chanson. Pourtant, au départ, ce n'est pas mon genre de musique. Mais ce sont des paroles simples et belles et la mélodie est inoubliable.
    Merci de ce rappel.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il arrive qu’on n’aime pas une chanson à une époque ou bien elle ne nous interpellait pas tellement, mais vient un jour, au moment du rappel à nos souvenirs, elle nous tombe dans les bras ou dans la tête, alors on lui prête oreille, quand ELLE, la chanson, nous cligne de l’œil pour nous ramener à ces temps bénis, de notre jeunesse.
      Merci à toi Patrick
      Bien à toi

      Supprimer
  8. Ah quel texte mystérieux
    Ces oiseaux-lyres en fleurs , ces enfants qui jettent des bombes et le vin italien qui coule comme du sang.
    On se demande à quel épisode de l'histoire l'auteur fait-il allusion...
    La musique s'accorde avec la voix romantique de Mort Schuman pour résonner dans les cœurs et réveiller la nostalgie.
    Il y a longtemps que je ne l'avais pas entendue.
    Elle est très belle.
    Je préfère échapper aux images tristes et t'imaginer dans ta chambre d'étudiant avec tes potes de l'époque ... j'ai besoin de joie et d'insouciance.
    Je t'embrasse cher poète
    Du coeur et de l'âme
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison Céleste, on ne sait ce que disent parfois les mots quand ils sont tirés du fin fond de l’âme. Beaucoup de chansons m’ont toujours ravi à les réécouter, mais ce lac majeur, m’apporte légèreté, beauté, tendresse, mêlés à une forme de rêve ou des souvenirs du passé me reviennent comme une pluie du bonheur et que la vie recèle de tellement d’espoir qu’il ne faut jamais les faire faner.
      Je te remercie pour tes mots gentils et affables cher papillon aux ailes multicolores
      Je t’embrasse de mes rêves éblouis

      Supprimer
  9. Oh, que j'aime cette chanson, je l'écoute souvent, elle est tellement belle! Merci pour ce beau moment musique! Bisou, bon mardi tout doux et dans la joie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le plaisir était pour moi mon amie Maria, oui c'est un bonheur d'écouter cette chanson. Merci à toi. Bisous

      Supprimer
  10. Il neige sur le lac Majeur
    Les oiseaux-lyre sont en pleurs
    Et le pauvre vin italien
    S'est habillé de paille pour rien
    Des enfants crient de bonheur
    Et ils répandent la terreur
    En glissades et bombardements
    C'est de leur âge et de leur temps
    J'ai tout oublié du bonheur
    Il neige sur le lac Majeur
    J'ai tout oublié du bonheur
    Il neige sur le lac Majeur

    Voilà de nouveaux gladiateurs
    Et on dit que le cirque meurt
    Et le pauvre sang italien
    Coule beaucoup et pour rien
    Il neige sur le lac Majeur
    Les oiseaux-lyre sont en pleurs
    J'entends comme un moteur
    C'est le bateau de cinq heures
    J'ai tout oublié du bonheur
    Il neige sur le lac Majeur
    J'ai tout oublié du bonheur
    Il neige sur le lac Majeur

    Souvenirs, souvenirs avec les grands de l'époque que l'on oubliera jamais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te remercie Maria pour ta gentillesse de me poser ici les paroles de cette chanson. Oui quel beau souvenir du passé surtout quand il nous élève notre âme au firmament.

      Supprimer
  11. Mais elle aussi triste qu'elle est belle cette chanson, Bizak...
    Tu crois qu'elle soigne les bleus de l'âme ?
    Heureuse d'être là et à bientôt.
    Bises d'O.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais où se situe la limite entre la tristesse et la joie, mais le coeur a ses raisons quand il plane et vibre à souhait. Mais je me délecte de toute mon âme avec cette merveilleuse chanson.
      Ravi de te voir ici, la lyonnaise.
      Bise Soène

      Supprimer
  12. Peut-on vraiment tout oublier du bonheur? Bon, c'est une belle chanson et j'aime beaucoup les oiseaux-lyre!
    Merci, il y avait longtemps que je ne l'entendais.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne te le fais pas dire, au vu ta question nettement dans le sens qu'on ne peut tout oublier du bonheur. Justement on ne se remémore que les temps fastes quand les amours dansaient dans nos cœurs et et faisaient palpiter nos rêves.
      Merci Colo

      Supprimer
  13. Toujours bien aimé cette chanson mélancolique et tellement nostalgique ! Mon état d'esprit du moment fait qu'il m'est préférable de ne pas l'écouter pour le moment mais la prochaine fois que je l'entendrai, sûr qu'elle me renverra à ton post.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est mélancolique et nostalgique, on n'a pas toujours le coeur à l'écouter si ça devait nous rendre encore plus triste. Mais elle reste une chanson vraiment que j'aime. Merci Chinou

      Supprimer
  14. Moi aussi j'i beaucoup aimé cette chanson. Mort Schuman a composé de belles chansons. Dommage qu'il soit parti si tôt.

    RépondreSupprimer
  15. Je l'aime et il y a très peu de temps, étonnée de trouver dans un cimetière, à bordeaux, la tombe de Mort SHUMAN (1936-1991) alors j'ai entendu sa voix...et suis restée là, un long moment...

    oui, bisak, c'était "notre" temps, des Brel, Féré, Brassens, Ferrat ...
    je t'embrasse, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! là tu m'apprends quelque chose, je ne savais pas qu'il a été enterré à Bordeaux. Je pensais plus à la Suisse qu'au reste du monde.
      Oui ces chanteurs ont vraiment bercé "notre" temps et il est beau de toujours les rappeler à notre mémoire et surtout de les savourer toujours.Merci noelle
      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  16. En ce moment ,j'écoute "femme piano lunettes" de Barbara, je ne connaissais pas cette chanson, découverte ce matin en lisant "Jeanne Balibar sera (presque) Barbara dans le prochain film de Mathieu Almaric."
    Bisous bizak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sublime chanson qui m’a ému avec des paroles combien fortes, intenses, et libres. Elle était une femme libre, Barbara. Merci noelle pour ta gentillesse. Je ne connaissais pas cette chanson. Bises

      Supprimer
  17. C'est beau la neige sur un lac,
    de minuscules papillons blancs qui s'enlisent en un instant!
    Un monde tout feutré,un rêve presque palpable, et la vie qui sommeille tout autour.
    Heureuse de retrouver le chemin des blogs; bises océanes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu es toute auréolée de poésie, chacun de tes mots est une merveille. Merci Balaline qui s'envole souvent et qui nous revient à l'aube d'un matin neigeux. Bises lacustres

      Supprimer
  18. Elle est toujours aussi belle cette chanson, tu m'as ramené en une période lointaine, comme le temps passe....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut s'empêcher de faire revivre le passé quand il était plein de glorioles et nous faisait rêver. Merci marine D

      Supprimer
  19. J'aimais beaucoup ce chanteur là. Merci de ce rappel émouvant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela me fait plaisir de te l'entendre dire Alezandro. Il était vraiment une icone à notre temps.

      Supprimer
  20. J'étais loin d'imaginer l'arrière-plan de cette fameuse chanson. Merci, Bizak. (Ton nouveau lien fonctionne parfaitement.)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur des paroles de la chanson c'était le parolier, Etienne Roda-Gil qui écrivait souvent des chansons ayant une relation avec les révolutions, d'ailleurs lui-même était anarchiste et syndicaliste. Il écrivait aussi pour Julien Clerc qui avouait d'ailleurs ne pas souvent comprendre le sens de ses chansons.
      Merci Tania pour ton passage.
      Belle soirée

      Supprimer
  21. Oui, nous sommes nombreux il me semble à avoir versé des larmes sur cette chanson. Mort Shuman était il me semble une belle âme talentueuse, je garde religieusement ce 33 tours même si je n'ai plus de platine pour l'écouter. Merci pour cette évocation et ces explications de ce blog lyonnais. Beau week end à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais ce qu'il dégageait comme émotion, à l'époque quand je l'écoutais, mais je dois dire qu'il m'est ancré dans ma tête et dans mon coeur comme une belle éternité.Merci Brigitte de ton passage.
      Beau weekend

      Supprimer
  22. Réponses
    1. Je l'étais un peu, je ne le suis plus, tu es là toi. Bisous

      Supprimer
  23. Heureusement que nous avons nos chansons pour nous accompagner dans les jours tristes et puis aussi, dans ceux qui ne me sont plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ...et puis ceux qui ne "me" sont plus ? En tout cas, il y'en a pour tous les goûts et pour toutes les dispositions d'humeur du moment. Ravi de votre visite Valérie L.

      Supprimer
  24. Oui, une grande chanson bien que je lui préfère le fabuleux Brooklyn by the sea.

    RépondreSupprimer
  25. C'est plus qu'une question de goût pour moi, c'est une chanson qui m'a toujours hanté, elle me collait à la peau. Mais sinon, Brooklyn by the sea est aussi belle. Je viens d'ailleurs de l'écouter, et comme par hasard, c'est le lac majeur qui la suit juste après. Merci pour votre passage eeguab.

    RépondreSupprimer
  26. Cela ne rajeunit pas ;-) mais c'est une si belle chanson... cela faisait bien longtemps que je ne l'avais pas entendue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui tout à fait d'accord avec toi Margotte, mais c'est une très belle chanson. Merci de ton passage.

      Supprimer
  27. Une belle chanson en effet. J'espère le voir un jour ce lac

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...