samedi 8 avril 2017

Blog en pause

Mon blog est en pause pour quelques jours, et mes ailes planeront parfois pour placer quelques mots ailleurs  quand le coeur a besoin de dire. Merci à tous.


"Il n'y a qu'une seule façon d'être heureux et c'est de cesser de se préoccuper de choses qui sont au-delà de notre volonté". Epictète.
                                                                                          




21 commentaires:

  1. Une très bonne pause et au plaisir de vous lire!

    RépondreSupprimer
  2. Reviens nous vite chargé d'étoiles, de rosiers et de lumière, je suis sûre que tu vas moissonner de la beauté et nous la ramener en bouquets!

    RépondreSupprimer
  3. Mon écran s'est assombri, l'étau s'est resserré. Le peu que tu m'as confié me poussait à respecter ton silence mais maintenant, c'est trop, trop difficile d'accepter les pages blanches de ce qui donnait espoir, amitié, partage, exotisme et poésie . Ai je une autre solution ? non !! ou plutôt ...si.....celle d'espérer que ta vie va accepter de te rendre à tes lectrices le plus rapidement possible.
    Bien à toi.
    Chinou

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Bizak, de tout coeur, je te souhaite une douce pause, parfois cela est nécessaire. Je te souhaite tout le meilleur avec toute mon amitié. Bisous ♥

    RépondreSupprimer
  5. O mon cher Bizak,
    j'espère de tout coeur que tu reviendras vite déposer comme des pierres précieuses les mots qui coulent de ton coeur de poète, car ce monde, plein de drames et de fureur, a tellement besoin que l'on rallume les étoiles. Dans mon ciel, il en est passé une très brillante hier soir, un étoile filante qui partait en direction du désert et qui semblait te ressembler. Elle m'a dit qu'elle partait vers un pays tiède et nacré comme une perle d'eau de mer, un pays où tout est possible, où les oiseaux parlent le même langage que les fleurs et où on les comprends. Un pays où les êtres s'aiment et se pardonnent sans arrière-pensées, un pays de fièvre et de miel : le pays de l'espoir.
    Je lui ai dit va dire à Bizak que ses lecteurs l'attendent et qu'ils cherchent sur leur chemin les petites taches de lumière qui annoncent le retour des hirondelles et des papillons, comme ces éclats de miroir qui capturent un peu de soleil pour éblouir les yeux de ceux qui les regardent.
    Elle m'a dit je n'y manquerai pas. je chercherai Bizak derrière chaque grain de sable, derrière chaque goutte d'eau de chaque oasis, et je lui porterai ton message de paix, d'amitié et de joie.
    Je t'embrasse en poudre d'étoile.


    Céleste
    ¸¸.•*¨*• ☆




    je ne suis ni mes pensées,ni mes émotions,ni mes perceptions sensorielles,ni mes expériences.Je ne suis pas le contenu de ma vie.
    Je suis la vie.Je suis l'espace dans lequel tout se produit.
    Je suis la conscience.Je suis le Présent.Je suis.

    Eckhart Tollé




    RépondreSupprimer
  6. Que ta pause ne soit pas trop longue, bizak, car tes mots parfumés au sable et au sOleil de ton désert nous manquent déjà... mais pose-toi quelques temps s'il est nécessaire, nous t'attendrons.
    Je t'embrasse.
    Den

    RépondreSupprimer
  7. Bonne pause, pause photo, pause vacances, pause parce que pause... Il faut en profiter. Et nous restons là à bavarder en attendant ton retour !

    RépondreSupprimer
  8. Merci pour tes quelques mots quand tes ailes planeront....
    Bonne pause, bises bisnak

    RépondreSupprimer
  9. Bonne pause!
    Il est parfois important de se poser parfois sur la branche du temps

    RépondreSupprimer
  10. Même si tes mots ne résonnent pas, je sais que tu es là, quelque part, dans les étoiles, sur la lune, vagabondant dans les rayons du soleil, et présent aussi tout au fond de mon petit coeur. Faire une pause, quand c'est nécessaire, est une façon de s'écouter et de comprendre que le corps et l'esprit ont besoin de se ressourcer, autrement. Alors on attend et on espère. Prends le temps qu'il faudra. Tes lectrices et tes lecteurs ont tissé une grande toile de mots doux et amicaux. Bisous.

    RépondreSupprimer
  11. Je pars en vacances à l'étranger après demain.
    je ne voulais pas partir sans t'adresser un petit mot.
    Peut-être reviendras-tu pendant mon absence.
    J'espère! Les yeux plein d'étoiles, le cœur prêt à éclore, car ta poésie commence à nous manquer...
    A bientôt, cher poète.

    RépondreSupprimer
  12. Une pause salutaire, paisible et nécessaire...Prends le temps qu'il faudra et de toute façon, nous on reste là...Bises et affectueuses pensées

    RépondreSupprimer
  13. @A vous toutes et tous mes amis: Vos mots étincelants me happent et me posent sur des étoiles lumineuses et tellement éclatantes qu'elles font miroiter l'or des rivières vierges où baignent les anges amoureux. Merci pour tous vos agréments et vos gentillesses.

    RépondreSupprimer
  14. Bonne pause, Bizak. Rien de grave , j'espère. On attend ton retour.

    RépondreSupprimer
  15. Le lâcher-prise... Qu'il te soit doux!
    Bises d'attente et d'espérance...

    RépondreSupprimer
  16. Ah, le Manuel D'Epictète, je l'ai étudié en terminale, il a tellement raison!

    RépondreSupprimer
  17. @Daniel, La Baladine, Anne: Merci pour votre passage. Je me réjouis pour votre sollicitude. Rien de grave Daniel. Pour le lâcher-prise , tu as raison La Baladine, il est très précieux surtout avant le burn out. Pour Épictète, Anne, Même Marc Aurele, empereur et philosophe, il s'est inspiré de la sagesse d’Épictète.
    Bisous à vous.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour bizak
    Rien de mieux qu'une coupure pour revenir la tête dans les étoiles et la plume encrée.
    A bientôt
    Bisous l'ami

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'espère bien chère Michelle. Bise

      Supprimer
  19. Je m'y efforces même si ce n'est pas si facile !
    Rien de mieux qu'une pause e un autre univers pour oublier le quotidien en tout cas
    Bon dimanche Bizak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, une pause est de temps en temps utile, cela permet de recharger ses batteries assurément. Merci Martine pour ton passage. A bientôt.

      Supprimer