mercredi 20 décembre 2017

Le bal des mouettes






Il flotte dans le ciel des mouettes égayées
La mer les a transportées sur le toit de ses vagues
Elles plongent dans le fil rasoir de leur fougue
Comme une formidable mêlée aérienne
Le soleil dans ses éclats dardant et enfiévrés
Leur jette des étincelles à leurs yeux grands ouverts
La danse n'en finit pas jusqu'au crépuscule
La girandole enflammée se débine harassée
Il est temps de passer la main au grand astre de nuit
Pour que les étoiles prennent leur bain magique
Et que la mer se ressource et se prélasse allègrement

70 commentaires:

  1. Tellement beau, superbe! De gros bisous, bonne soirée tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci chère Maria. De gros bisous de retour. Belle soirée

      Supprimer
  2. Tes mots sur un très beau soleil couchant !
    Merci bizak , je t'embrasse
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien le soleil couchant, on se sent apaisé si c'est une journée infernale, et de plus juste après, le grand astre de nuit apparaîtrait tout fier tout beau.
      Je t'embrasse de retour.
      Belle soirée

      Supprimer
  3. Des étincelles solaires dans les yeux des mouettes! Épatant!
    Justement aujourd'hui, solstice d’hiver, le soleil est bas et rare, ton billet a une saveur très spéciale.
    Merci et...excellent fin d'année.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis Colo, j'ignore pourquoi mon nom entier est apparu!!!

      Supprimer
    2. « C’est vrai, aussi pour ton avant dernier commentaire concernant pour le nom. Je pense qu’il faut juste veiller, avant de cliquer sur envoyer, sur la sélection de ton profil indiqué dans la rubrique réservée. »
      Ah ! oui pour les solstices d’hiver, ça ne t’a pas échappé, Colo, c’était une belle occasion de rappeler que le temps pour la nuit équivaut à celui du jour. Merci de tout cœur pour tes mots chaleureux.
      Bonne année à toi
      Bisous

      Supprimer
    3. Oups! J'ai confondu les solstices avec les équinoxes. Il s'agit donc ici, de l'équinoxe d'automne qui de la nuit la plus longue. ^^

      Supprimer
  4. Coucou mon ami poète. Je crois que je ne regarderai plus jamais les mouettes de la même façon. Quelle belle poésie pour décrire ce moment si merveilleux qu'est le crépuscule. Je suis toujours ravie de lire tes mots qui glissent et s'entremêlent devant mes yeux et surtout ravissent mon coeur. Tiens, tu me donnes l'envie de revoir la mer! Merci mon cher poète et je t'embrasse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ! comme j’aime te lire quand tu sembles emportée par les vents marins ou de montagne, tu fais tanguer les mots de joie charmante. Je suis heureux que je te donne l’envie de revoir la mer, et tu verrais alors les mouettes tanguer aussi dans le ciel.
      Merci pour ta belle humeur, Dédé
      Je t’embrasse poétesse

      Supprimer
  5. La fougue et la mêlée, voilà bien ce qui sonne juste comme ces goélands symboles d'espace et de rudesse aussi. J'aime beaucoup ce souffle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfaitement d’accord avec toi, et aussi comme les mouettes qui sont aussi des symboles surtout de vie marine et de pêche, j’ai toujours vu accompagner les pêcheurs de retour de mer, des mouettes, des goélands, qui s’agglutinaient comme à un festin joyeux où le poisson était au menu. Merci Claude
      Bien à toi

      Supprimer
  6. Une poésie toute teintée de soleil, de nuit et d'étoiles sous le regard de l'océan!
    C'est de toute beauté.
    ***
    Danse des mouettes
    sur cette scène magique et mouvante...
    Danse rythmée par la musique des vagues
    sous les projecteurs enflammés d'un soleil couchant
    mais le rideau du crépuscule se tire:
    Un autre spectacle commence.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là où la poésie se déclame, ton cœur s’illumine et sautille pour te diluer dans toute ta plénitude. Ton poème reluit d’un chant de bonheur qui nous exhale des parfums uniques quand ils pavanent dans nos cœurs éblouis. Merci pour ta gentillesse et tes éloges qui me touchent.
      Mes bises d’amitié Marie

      Supprimer
  7. Je te vois dans le soir dévider
    le cocon de tes mots
    de soie, enrouler nos âmes
    dans ton regard si beau
    sur les oiseaux, la mer, les choses
    Je te vois alangui, emballé, frétillant
    des mille impatiences du poète à décrire la magie du spectacle
    J'entends tes soupirs, tes oh ! tes ah !
    devant la majesté de la vie qui s'envole
    comme une gerbe d'écume à travers les ailes des mouettes.
    Et je sens, comme si j'étais tout près de toi,
    par le charme de tes lignes
    le parfum de la mer et le sel de la vie.
    Merci pour ce poème, cher poète au coeur des âmes
    je t'embrasse étoilée d'embruns
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour cette pluie de mots ressourçante ! Tu me gâtes avec tes jolies envolées comme ces charmantes mouettes que leur cœur met en liesse dans leur course folle. Tout ton poème respire la splendeur, la vie, et surtout ta gaieté même, comme si celle-ci était tirée de cet espace où les embruns le disputent au scintillement de la mer, faisant penser à des gouttes de rosée qui fusaient du ciel.
      Merci aussi pour ton poème papillotant et luisant comme au lever du soleil.
      Je t’embrasse ruisselante de rosée, Céleste poétesse.

      Supprimer
    2. Je te gâte ? Mais tu le mérites sans doute, tu es un enjoliveur de vie !
      ;-)
      ¸¸.•*¨*• ☆

      Supprimer
    3. Comme c'est gentil de te l'entendre dire ! Merci chère amie. Bises élogieuses.

      Supprimer
  8. C'est très beau, en effet ! Moi je vois en plus un animal en -saurus qui se profile dans le ciel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez une belle imagination, ou une belle vision, en tout cas nous avons tous vu quelque chose en regardant les nuages qui se profilent dans le ciel. Merci à vous Loïco.

      Supprimer
  9. Oh! des étincelles dans les yeux des mouettes... que c'est beau!
    Tes mots et la photo sont magiques. Voilà un endroit où j'aimerais bien trouver.
    Merci Bizak avec mes pensées chaleureuses et mes bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avoue que c'est venu comme ça: "Des étincelles dans les yeux des mouettes", en pensant au miroitement que fait l'effet des rayons du soleil sur la mer plane et qui ensuite sont réfléchis dans les yeux. Merci à toi Denise pour ton engouement et le plaisir de te lire aussi.
      Mes bises ravies

      Supprimer
  10. Comme tu saisis si bien l'instant et sa magie. J'ai l'impression d'y être vraiment en te lisant, tellement tu as su tout nous retranscrite et de quelle manière ! Les étincelles étaient dans tes yeux aussi. De grands bravos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! "les étincelles étaient dans mes yeux"! Je ne te le fais pas dire, cher ami.Je suis ravi Patrick que tu sois en connexité avec ces moments où le ciel était en plein régal et effervescence alors que parfois nos yeux ne voyaient rien. La vie n'attend pas quand nous somnolons.
      Bien à toi Patrick

      Supprimer
  11. Vois-tu bel oiseau, dans les prémices de la nuit des étoiles craintives tissent la toile de bien des rêves de liberté.
    Laisse le balancement de tes ailes légères dessiner dans le ciel le chemin plein de lumière qui nous y conduit.
    C’est le temps pour les vagues de rythmer notre marche silencieuse.

    Un peu de ton soleil en fin de cette journée si grise... merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que bel hymne à la vie que tes mots ! Ils sont enrobés de couleurs du printemps même si le temps glacial ne s'y prête pas, mais le coeur, lui y est pleinement pour être au diapason de la vie et de ses impulsions.
      Belle journée cher ami

      Supprimer
  12. C'est beau de prendre ainsi de l'altitude, le paysage de la vie prend une autre dimension. Je te souhaite de lumineuses et joyeuses fêtes de fin d'année, bises étoilées, à l'année prochaine pour d'autres enchantements. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est autrement beau de prendre l'altitude, comme le disait aussi Célestine dans son tout dernier billet" altitude". Quand on prend de la hauteur, c'est pour s'élever et mieux observer ce qui échappe à la vue d'en bas. C'est voir avec une autre dimension et des plus extatiques assurément.
      je te remercie Brigitte, pour ton passage et tes mots délicieux
      Je te souhaite aussi une très belle fin d'année
      Mes bises joyeuses

      Supprimer
  13. Du côté de chez moi, par ce temps d'hiver, les mouettes se regroupent dans les prés salés qui finissent au bord des falaises de craie.
    J'ai pensé à cela par contraste avec ton joli poème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela devrait être aussi beau quand on les voit tournoyer au dessus de ces falaises de craie.
      Merci pour le poème, AlainX
      Bonne fin d'année et belle fête de Noël

      Supprimer
  14. Un très beau poème. Près de chez moi, il y a un grand lac avec de nombreuses mouettes. J'ai l'impression d'être au bord de la mer. Manquent seulement les vagues !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha!ha! "Qu'importe les vagues pourvu qu'on ait l'ivresse", pour paraphraser le dicton: Qu'importe le flacon...!
      Merci daniel d'aimer mon poème.
      Je te souhaite une belle fête et sans vague^^

      Supprimer
  15. Les mouette ne mêlent-pas-l'ancolie au ciel, mais leur feu mouvant
    En bouquets pétillants
    Découvrant joliment leurs arabesques leur spectacle
    Et s'envolent chemin faisant au-dessus de la mer, un miracle...
    Transportant l'iode et l'esprit, l'étincelle
    L'éclat, l'éclair
    Leur raffinement
    Leur noble cérémoniel
    Dans le soir qui se couche.

    Merci cher poète retrouvé.
    De belles fêtes, bon bout d'an.
    Je t'en brasse en ribambelles scintillantes dans les vagues du temps.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est autrement plus beau, ton poème, sinon, aussi volant que les vaguelettes qui nous répandent leurs embrums sur nos visages assoiffés. Merci de tout coeur pour ce très joli cadeau, poétesse aux mots palpitants.
      De belles fêtes aussi à toi ainsi qu'à tes proches, surtout ton petit chou: Gabri!
      Je t'en brasse des bouquets d'ancolies bleues

      Supprimer
  16. Joyeuses fêtes cher poète !

    ✫ ✫* *
    ✫ ✫ ✫.★**
    `⋎´✫¸.•°*”˜˜”*°•✫
    ..✫¸.•°*”˜˜”*°•.✫
    ☻/ ღ˚ •。* ღღ ˚ ˚✰˚ ˛★* °ღ ˚ • ★ *˚ .ღ 。
    /▌ *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰* *˛˚ ˚ ✰*
    / \ ˚. *˛ ˚ღღ* ✰。˚ ˚ღ*。 ˛˚ ღ ღ 。✰˚* ˚ ★ღ。
    ღ˛°* ღ ღ Je t'embrasse en feu d'artifice constellé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est beau ce feu d'artifice constellé
      Joyeuse fête à toi aussi fée radieuse
      Je t'embrasse en joyaux lumineux

      Supprimer
  17. Un texte bien agréable entrainé par une jolie sarabande de mots! Bonnes fêtes de Noel!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est joli"sarabande de mots" ! Bonne fête de Noël à toi aussi et bonne fin d'année alezandro.

      Supprimer


  18. Tes mouettes égayées font leur joyeuse farandole dans un ciel magique Bizak
    Je te souhaite de très heureuses fêtes !


    Bel oiseau blanc est mon ami
    Il plane, il chante, il rit
    Soulignant la grève brillante
    De ses zébrures enchanteresses

    Je savais qu'il portait un secret
    Et vous me l'avez révélé

    Tant de fois j'ai glané des cailloux
    Couleur de neige et de nuage
    Au bord du multiple océan
    Ils sont dans des boîtes en albâtre
    Et dans un vase de Venise
    Ils ont gardé la modulation
    Lascive et plaintive
    De la marée et de la vague
    Mémoire immobile des caprices du temps...


    Bel oiseau blanc est mon ami
    Image libre et fuyante
    Sous le ressac il est rebelle
    Son jouet favori est le vent...


    © marine D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quel beau poème chanté pour ce bel oiseau ! oui il chante, il plane , il rit. En fouinant dans ton blog "Emprise de brise", j'ai vu que tu es tellement fascinée par les oiseaux que cela me réjouit de penser que les mouettes te parlent aussi.
      Merci Marine, je te souhaite aussi de belles fêtes et une très belle fin d'année.

      NB:Je n'arrive pas Marine à placer ce second blog dans ma liste des blogs amis, chaque fois je reçois le message suivant: "Impossible de détecter un flux pour cette URL"

      Supprimer
  19. j'entends, j'entends au loin, la mer et ses vagues chuchoter aux astres de nuit, au ciel océanique. Ils se disent des choses qui font tourner la terre, se souciant peu de nous les hommes... et c'est très bien ainsi. Reste que je suis heureuse de contempler ce magnifique spectacle, à porter de mon cœur...
    Belle fin d'année, ami poète.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravissant ce que tu écris El Linda, et cela m'enchante que tu portes haut dans dans ton coeur ce magnifique spectacle.
      Belle fin d'année à toi chère poétesse.

      Supprimer
  20. Ce petit mot cher Bizak pour te souhaiter un joyeux Noël et de belles fêtes de fin d'année.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce petit mot est grand dans mon coeur chère Denise. Je te souhaite aussi de belles fêtes et une très belle fin d'année avec tous tes proches et plein de bonheur.
      Bisous réjouis.

      Supprimer
  21. Réponses
    1. Merci Marie, je te souhaite une très belle fin d'année avec plein d'enchantement.

      Supprimer
  22. Désolée Bizak c'est gentil d'avoir tenté, j'ai du zaper un truc, j'ai deux blogs chez OB, c'est pourquoi je signale parfois quand je poste sur Emprises de brises.
    J'aime beaucoup les oiseaux dont la vie libre me fascine et puis la mer qui reste ancrée en moi de puis l'enfance, merci !
    Je te souhaite de très belles Fêtes, gaies et lumineuses !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marine pour ton explication.Oui les oiseaux sont une belle chose pour se nourrir de poésie et j'adore les voir tournoyer et jongler dans le ciel.
      Je te souhaite de très belles fêtes et une très belle fin d'année 2017.

      Supprimer
  23. une superbe photo et des mots appropriés. J'espère que tu as passé un bon Noël.
    Je t'embrasse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Danielle pour tes mots gentils.Belle fête et belle fin d'année.
      Je t'embrasse itou.

      Supprimer
  24. Assise sur le dos d'une de tes mouettes, je me suis envolée sur l'onde de ta poésie. Mais qu'il est dur ensuite de remettre les pieds sur terre et de réaliser que la douceur des choses est difficile à saisir. Merci pour ce voyage vers l'Etoile que nous allons suivre jusqu'au 6 janvier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de lire tes mots Chinou, ils flottent dans mes yeux comme un arc en ciel éblouissant que je ne cesse d'observer. Je rentre d'un petit périple et trouver tes mots me fait vraiment plaisir
      Bien à toi

      Supprimer
  25. Gracieuses, tes mouettes sur les balancelles de leurs ailes... un va et vient accompagné de cris heureux... Belles fêtes à toi cher Bizak, je suis en retard mais avec la grippe depuis une semaine, vraiment pas une position agréable! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement la grippe n'épargne personne en ce moment et avec mon retour d'une petite expédition et la fatigue qui suit,je la sens venir au trot.
      Merci pour cette belle poésie qui me donne des ailes pour aller faire des pirouettes dans mes rêves car je sens Morphée me prendre dans ses bras. Merci à toi

      Supprimer
  26. Elles sont belles, elles sont libres, elles dansent avec les vents
    Elles sourient parfois en survolant la vague ou pleurent à la mer qui emportent les bateaux
    Elles sont libres d'aimer, d'aller vers la lumière,de rire et de chanter...
    Merci Bizak pour ce voyage en poésie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah! comme c'est beau de te lire chère poétesse, tu ne passes pas souvent mais quand tu le fais, tu me laisses des mots comme le nectar des Dieux qu'on boit sans modération . Merci de ton passage Balaline

      Supprimer
  27. Je te redécouvre avec retard, mais avec ravissement, cher ami poète, chantant la danse des mouettes qui rient dans le vent et jouent au-dessus des vagues. Chez moi aussi elles dansent, et marivaudent avec les goélands et les cormorans.
    Merci pour ce regard ébloui, si paisible et enchanteur...
    Bise tendre :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai cru que la Baladine,n'aime plus la poésie et aime des sujets autrement plus philosophiques et sociétaux. Ici point trop de philosophie, mais juste un envolement vers le ciel pour admirer les beautés rayonnantes qui regorgent dans l'espace infini et entraîne notre âme à s'exprimer dans toute son authenticité et sa bonté.
      Ne t'inquiète chère amie du retard, tes mots sont toujours les bienvenus, quelque soit le moment venu.
      Merci à toi de porter aussi ton regard ébloui et affectueux à la fois
      Bises exaltantes.

      Supprimer
  28. bizak, juste une bise pour te souhaiter d'heureuses fêtes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est aimable noelle de me laisser de si jolis mots qui me touchent beaucoup.
      Je te souhaite aussi une heureuse année avec plein de belles surprises.
      Bisous magnifiés

      Supprimer
  29. belle année 2018 à toi et à ceux qui te sont chers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Danielle, je te souhaite aussi une belle et heureuse année 2018 avec beaucoup de réalisations de tes rêves.

      Supprimer
  30. Paix, bonheur et espérance pour 2018

    Ouvrir doucement la porte
    De cette année inconnue
    Et plonger dans cet instant
    Où se créent tous les possibles…
    Croire encore à ces silences
    Emplis de paix, de tendresse…
    Cueillir des brassées d’espoir,
    Sur le chemin des saisons,
    Pour réinventer la vie,
    Malgré sa fragilité,
    Ses chagrins et ses souffrances…
    Que chaque aurore nouvelle
    Apporte joie et bonheur
    Au cœur de chaque famille,
    Pour construire et reconstruire
    Mille projets, mille rêves!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est agréable de trouver ton beau poème ce matin, comme un soleil qui se lève à l'aube tout luisant et rutilant. Et comme c'est beau:
      Cueillir des brassées d'espoir
      Sur le chemin des saisons
      Pour réinventer la vie...

      Merci de tout coeur, Marie

      Supprimer
    2. Je te souhaite une très belle année, plein de belles choses, de voyages et de photos et assurément avec tes poèmes qui accompagnent joliment toutes tes aventures.

      Supprimer
  31. Un très beau poème!
    Bravo pour ces mots de douceur parfaitement maniés!
    ( lebouqinivre.wordpress.com )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta visite Gwendoline et merci pour tes gentils mots.
      A bientôt ^^

      Supprimer
  32. Je lis et relis ... encore et encore ... et à chaque fois la scène s'anime dans mon imaginaire ... Je reste appuyée sur la balustrade et je regarde sans lassitude les mouettes se jouer des vagues dorées par le soleil.
    Merci Monsieur le poète pour tes mots si doux qui me permettent de m'évader ... de rêver ...

    Bises Bizak ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est un bon divertissement que de voir des mouettes faire des pirouettes à n'en plus finir. Merci pour tes mots Viviane, ils me font plaisir.
      Bises Viviane

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...