dimanche 13 mai 2018

Il pleut des lambeaux de pluie


                            J'ai tout donné au soleil, sauf mon ombre.
                                             Guillaume Apollinaire


J'ai survolé les nuages haut perchés
Comme un aigle aux ailes mirifiques
Tracté par l'esprit du ciel

J'ai plané sur l'océan paisible
Une fée devait m'étaler ses pans de rosées
Sur un long couloir blanc azuré

Mais il pleut des lambeaux de pluie
Gommant mes rêves au passage
Le printemps a levé ses voiles




55 commentaires:

  1. J'ai décoché quelques sOleils pour toi
    Pour enflammer tes nuages
    J'ai soupiré dans les rues-ailes les sillages
    De ton bateau les mouillages

    Sous les rides les claquements d'oh
    Dans le coeur abyssin l'instant haut

    Brin de terre accroché à l'aire de tes rêves
    Qui clapotent sous les perles les mares de pluie

    Tu fugues et tu t'endors en habit de fête
    Sur les rivages, les mirages

    Sur l'éphémère de la nuit fragile
    Qui dit les maux, les mots, la vie labile

    Tu souffles et pousses un pan de ciel
    Que tu vas croquer comme une lune de miel

    ....Là j'aperçois ton ombre accrochée à la dune
    Où tu déroules sur le sable l'embrume
    Le par-chemin usé ridé déridé
    Du brin d'an envolé déchiré

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant de mots sertis de grains de rosées comme une nuit étoilée dans un cosmos baigné de couleurs, j’en suis très sensible, chère Den. Chacun de tes vers est un chant de rossignol au lever du jour, chargé de tendresse qui rayonne dans les cieux bleutés pour défaire toute notre mêle-en-colie.
      Merci de tout cœur, chère amie
      Bisous Den

      Supprimer
  2. Oh, que c'est beau, ta photo est superbe ainsi que ce joli poème! Bise, bonne semaine tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots sont toujours imbibés de sons veloutés qu’on a de la joie à lire.
      Merci Maria
      Bisous

      Supprimer
  3. La pluie lave la terre et lui apporte sa force de vie.
    Avec le soleil, elle forme un couple improbable, rarement ensemble dans le ciel.
    Mais parfois, quelques gouttes de pluie se mêlent aux rayons de l'astre, pour former des arcs-en-ciel. Ils prennent des noms magiques, espoir, beauté, amitié, joie, insouciance, et peignent la vie de couleurs somptueuses.
    La poésie est l'arc-en-ciel des coeurs.
    Je viens de traverser une noire tempête. Je pars m'abreuver aux sources de la nature. Recharger ma baguette de fée qui n'a plus de piles.
    Je t'embrasse cher poète des météores.
    Prends soin de toi.
    ¸¸.•*¨*• ♥︎

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’ai beaucoup aimé le ciel, mais aussi la mer où j’ai appris à sublimer ses vagues, qui m’ont donné goût à la poésie. Chaque vague s’accompagne d’une musique qui me berce avant qu’une autre plus grande ne me submerge de ses flots bouillonnants. Beaucoup aiment les arcs en ciel, qui leur inspirent des élans lyriques, au moment de leurs apparitions, quand pour moi, c’est bien après qu’ils imprègnent mon âme et me laissent des réminiscences qui inondent mon imagination.
      Bien à toi de t’abreuver aux sources de la nature, je te souhaite beaucoup de biens et de ravissement dans ton évasion lointaine.
      Bisous

      Supprimer
  4. Coucou mon cher poète. Ce matin, il ne pleut pas des lambeaux de pluie mais des traînées très sombres et bien chargées en humidité. La terre avait un peu soif, elle peut s'abreuver en toute quiétude. Pour les hommes, le temps est gris et froid. Mais après la pluie vient toujours le beau temps. Il faut laisser couler cette eau pour apprécier ensuite les beaux rayons du soleil. Je t'embrasse et passe une belle semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le temps est versatile, même au mois de mai, où il est dit pourtant : « fais ce qu’il te plait ! ». Mais je te suis chère Dédé, je laisse couler cette eau qui prépare des jours rayonnant de soleil.
      Je t’embrasse aussi

      Supprimer
  5. Ici les lambeaux de pluie sont, sur Liège, voiles de brouillard. Ca a sa poésie aussi et je pense que les jardins sont contents en tout cas. Et puis quand le soleil tremble derrière ces voiles, c'est un vrai lever du rideau sur l'astre pimpant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça a sa poésie ! Le temps vire à toutes les couleurs qui lui plaisent, tant qu’il est maître de ses horloges ! Tiens, je crois avoir entendu quelqu’un tonner la même chose, mais j’en doute qu’il en ait le temps…. de ses promesses.
      Bien à toi Edmée

      Supprimer
  6. Chez nous dans le sud, ce furent des rideaux de pluie et ce matin un vent très très frais souffle dans le ciel... Une autre forme du printemps, la nature est inventive ! Belle journée à toi, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tu le dis si bien, la nature est inventive, elle va même culbuter les saisons pour son bon plaisir.
      Belle journée aussi Brigitte

      Supprimer
  7. Le ciel pleure doucement
    il retarde ses sanglots
    les fleurs baisse la tête tristement
    et pas un chant d'oiseau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quels beaux vers qui viennent planer fièrement sur nos langoureuses journées.
      Merci Josette T pour ces mots magnifiques
      Belle journée

      Supprimer
  8. Il me semble que c´est ton coeur qui a survolé les nuages tourmentés et il a levé ses voiles!! Heureuse pour toi!
    Une superbe photo qui doit ensoleiller chaque âme!
    Le bonheur pour toi! Bises amicales. ZaZa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j’aime bien les nuages, ils planent comme de belles cigognes qu’on aimerait suivre ! ils cheminent en toute quiétude dans le ciel, mais parfois turbulents comme notre âme et notre cœur quand les temps sont gris.
      Merci ZaZa pour tes jolis mots
      Bises éclairées

      Supprimer
  9. Tes mots sonnent tristes aujourd’hui Bizak
    La mélancolie semble avoir envahi le ciel azuréen
    Mais peut-être que dans ce ciel perturbé, la fée a-t-elle été juste retardée, peut-être a-t-elle fait fausse route ou peut-être ne sait-elle pas … peut-être … peut-être … et peut-être bientôt « ses pans de rosées » viendront-t-ils remplacer les perles versées …
    Ton choix d'image est toujours bien accordée à tes mots, et une fois de plus, la citation percute.
    Bisous Bizak ... je te souhaite un bel après-midi mon ami ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sont des moments qui arrivent quand le ciel tourne au gris, alors qu’on attendait le soleil. J’ai tendance à l’oublier pris par mon euphorie, que tous les jours sont beaux, alors que le temps est soumis à d’imprévisibles tourmentes.
      Merci pour tes éloges, Viviane, ils me vont droit au cœur.
      Bisous poétesse, aux mots avenants

      Supprimer
  10. ... Ton choix d'image est toujours bien accordé ... (oupsss, je devrais relire avant d'envoyer plutôt qu'après ... désolée pour cette petite erreur ;) )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'inquiète, c'était compréhensible et cela nous arrive tous. ^^

      Supprimer
  11. La pluie a décidé de s'inviter pour arroser les arbres, les fleurs... m'a t-elle dit... mais voilà que le soleil a prié la pluie d'aller arroser ailleurs. La pluie et le soleil aiment bien se taquiner.
    Merci cher Bizak pour ton merveilleux poème. J'aime.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est charmant ce que tu dis : " la pluie et soleil aiment se taquiner". Merci à toi aussi Denise pour tes mots fleuris et beaux.
      Bisous belle âme

      Supprimer
  12. Un poème où les saisons semblent avoir perdu leur fil. Après le printemps viendrait un hiver de l'âme. Ne reste que le souvenir de l'été et de ses flambeaux.
    Encore un poème inspirant, Bizak.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les saisons sont devenues capricieuses, comme l'âme humaine encoure les mêmes inconstances dû à ses élucubrations et autres mélancolies soudaines.
      Merci Patrick pour tes mots inspirants.
      Bien à toi

      Supprimer
  13. La fin est un peu mélancolique !! Après la pluie, le beau temps !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, après le beau temps, la mélancolie pointe son nez parfois.

      Supprimer
  14. Quand les rêves se déchirent
    Aux sources du temps qui passe
    Seuls des lambeaux d'illusions
    Dansent au souffle du vent
    Marie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes deux derniers vers sont en adéquation parfaite avec mon poème ! J'aime bien : "les lambeaux d'illusions qui dansent au souffle du vent".
      Merci poétesse
      Bises

      Supprimer
  15. Même "s'il pleut des lambeaux de pluie" tu as survolé, plané...le bonheur !

    superbe photo ! merci pour les mots d'Apollinaire,merci bisak pour ce joli poème
    Je t'embrasse
    Noelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, oui, survoler les nuages, rien de mieux pour s'approcher du ciel et du soleil.
      Merci pour tes mots pleins d'éloge, chère amie
      Je t'embrasse

      Supprimer
  16. Il y a la nuit qui torture les corps.
    Il y a le soleil qui brûle les cœurs.
    Il y a la pluie qui nous inonde de fraîcheur.
    Il y a le jour qui nous abandonne chaque soir.
    Il y a le matin qui rugit sans fin.
    Il y a l’absence qui crie de douleur.
    Il y a le noir qui étouffe nos rêves.

    Mais il y a surtout l’amour qui nous tend sa main douce et que nous pouvons saisir si nous ouvrons les yeux.
    La lumière est là, elle sommeille dans l’attente que nous la réveillons.
    Demain sera beau.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec l'amour, les chemins sont fluides, les rêves se subliment,les mots sortent exaltant.
      Merci poète, pour cette délicieuse repartie.
      Bien à toi

      Supprimer
  17. Se blottir dans un nuages, avec lui sentir le vent, la pluie et se réchauffer au soleil.
    Joli poème, belle photo. Merci, le sourire fait s'éloigner le gris.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas pourquoi, j’ai toujours ce sentiment de protection, d’attachement aux nuages, surtout quand ils apparaissent comme un éparpillement d’îles dans le et qui volent allègrement.
      Merci Colo pour ces petits mots papillonnants.

      Supprimer
  18. Quand il pleut sur mes rêves, je conjure le sort en m'appliquant à me rêver dans un jardin juste après la pluie, un de ces jardins anglais un peu échevelé, où chaque herbe répond à une autre, ou chaque fleur ayant bu l'eau de la pluie scintille de grâce mouillée...
    Bise ensoleillée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. …en m’appliquant à me rêver … comme c’est bien dit ! tout est dans notre être à vouloir extirper de ce qui nous vrille parfois. Et quand il pleut sur nos rêves- comme c’est beau, là aussi ! En tout cas, chère amie, tout dans tes mots est lumineux et gracile, chacun résonne comme un clapotis mélodieux sur une eau limpide et bleutée.
      Bisous poétesse au charme tranquille

      Supprimer
  19. Il pleut des lambeaux de pluie, mais le goéland trouvera seul sa route azurée. Magnifiques mots que les tiens et qui nous mènent tout droit au rêve...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Alézandro, le goéland ce merveilleux planeur,triomphe majestueusement dans ses envolées joyeuses.
      Merci de ton passage Alezandro

      Supprimer
  20. Elle est belle la pluie sur la mer
    mélange des deux eaux, de leurs chants
    Un ravissement pour nos yeux lorsque naît un rayon de soleil
    Nous voilà embarqués pour le rêve et un voyage en poésie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant que les oiseaux volent, les nuages papotent dans le ciel, le soleil apparaît à l'horizon pour construire des beaux matins, les vers de la poésie inondent la vie de ses rêves les plus doux.

      Supprimer
  21. Une pluie souveraine nous mouille abondamment mais le soleil quand il sortira n'en sera que plus beau et plus brillant Bizak
    Bises

    RépondreSupprimer
  22. Le soleil aurait-il volé tes mots Bizak ? ... Ne les laisse pas s'envoler ...
    Bisous ... et bon week-end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ marine D et Viviane: Merci pour vos gentils commentaires, qui me ravissent beaucoup. Quelques empêchements pour sillonner la blogo, mais je reviens tantôt. Je vous embrasse.

      Supprimer
  23. Le printemps a levé ses voiles, et c'est tout autre chose que tu verras apparaitre au passage quand les rayons de soleil auront chassé la pluie.
    a bientôt alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de lire tes mots archangéliques, ils planent et ils apportent leur bienfait. Merci pour ton passage, El Linda
      Bises et à bientôt

      Supprimer
  24. Un petit coucou, bizak! J'espère que tu vas bien et tu vas nous offrir tes jolis mots poétiques bientôt.
    En te souhaitant un beau week-end je t´embrasse.
    ZaZa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais comme un vent qui parcourt monts et vaux et qui finit par retourner d'où il avait décollé. Mais je reviens , je l'espère bientôt.
      Merci pour ton coucou ZaZa
      Je t'embrasse aussi.

      Supprimer
  25. Je passe chaque jour voir si la pluie a laissé place à un nouveau soleil...et repars sur la pointe des ailes pour ne pas déranger le sommeil du poète.
    Je t'embrasse mon doux ami🌿💖
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est toujours agréable de te lire Céleste, tes mots enrobés d'un parfum délicieux me ravissent. Quelques déplacements éloignés, ne me permettent pas d'être disponible sur la blogo.
      Merci de tout coeur
      Je t'embrasse, ma chère amie.

      Supprimer
  26. Frrt ! je passe en étoile filante pour te souhaiter une belle et lumineuse journée.
     •.¸¸.•*`*•.¸¸✿

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh ! merci pour ce froufroutement d’ailes, chère étoile filante.Ton passage furtif me réjouit le cœur même si je me sens noyé dans la douceur moite des nuits d’été d’un ciel étoilé avant que les jours ne me happent encore et toujours.
      Bisous

      Supprimer
  27. Je me balade à travers de ton blog et je me laisse caresser par tes anciens poèmes pleins de merveilles.Merci!
    Je t'embrasse cher ami.
    ZaZa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravi de te voir passer comme rayon de lumière, tes mots me font plaisir et que tu te laisses caresser par mes poèmes, cela m'enchante infiniment.
      Belle journée chère amie
      Je t'embrasse.

      Supprimer
  28. J'appelle, nous appelons la pluie, ses gouttes fraîches et la nature en joie !
    Belle soirée

    RépondreSupprimer
  29. Une jolie balade chez toi et une bise

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...