dimanche 6 mai 2018

Un jour, le soleil !


Quand ma coupe est vide, je me résigne à ce qu'elle soit ; mais quand elle est à moitié pleine, j'en suis contrarié.        Djibran Khalil Djibran


Ma vie, une tempête de neige 
Qui blanchit les montagnes paisibles
Mes rêves, mes chemins
Taraudés dans tous les sens
Un jour, le ciel dans l'aurore
Chamarré et scintillant
Raviverait le soleil
Glorieux et aimant 

46 commentaires:

  1. Il faut toujours garder espoir !! Bonne continuation à toi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’espoir fait vivre ! Merci Daniel

      Supprimer
  2. Toute vie comporte des tempêtes, plus au moins violentes, et qui laissent bien souvent des cicatrices. Mais le soleil revient toujours. Bises alpines mon cher poète.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y’a des hauts et des bas, il faut savoir prendre les choses du bon côté. La vie, elle ne change pas, c’est notre idéal qui se froisse quand il prend trop son envol et que parfois, l’imprévu arrive sans qu’on y prenne garde. Mais il est vrai, qu’il ne faut pas non plus s’apitoyer sur son sort en mettant ses tribulations sur le dos des autres.
      Bises printanières malgré tout, ma chère amie

      Supprimer
  3. Un grain de sable, un grain d'écume,
    De brume
    Un doux mêle-ange de coeur et d'âme
    Dame du temps
    Femme du tant de l'instant
    De l'antre et de seule-étude
    De tempête de silence
    De liberté de servitude
    De joie de belle-ancolie
    Un abri entre l'E-Den
    Un nid
    Une courtine qui protège du vent
    De la nuit
    Dans les jardins....
    Les rivages les mirages

    Cet autre moi
    Qui soupire à désirer
    A réaliser les brins semés
    Aspirer à l'ordre l'éternité
    Rencontrer ses rêves ses sentiers.

    Merci Bizak.
    Bonne fin d'après-midi sous l'orage qui gronde haut et loin.

    Den

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De la douceur dans tes mots, ils sont beaux et tendres dans leur envolée ! un grain de sable, un grain d’écume, comme c’est joli. Tu sais aussi les envelopper dans des cocons de soie pour atténuer leurs petits aléas, et nous les servir avec aise et affection
      Merci Den
      Mes bises

      Supprimer
  4. La vie est pleine d'émotions, parfois bien triste et parfois toute pleine de joie... elle passe si vite... Bise, bon lundi tout en douceur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie n'en finit pas de nous émerveiller et de nous désillusionner à la fois. Peut être faudrait-il apprendre à accepter les deux sorts, et on ne s'en porterait que mieux.
      Bisous Maria

      Supprimer
  5. Cette citation de Djibran Khalil Djibran est terrible, est le fruit d'un esprit bien pessimiste.
    Tu le dis, un rayon de soleil est toujours caché derrière les nuages, il nous faut mettre les lunettes spéciales qui le discerne du gris environnant.
    Besos cher Bizak.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Khalil Djibran le virtuose des mots les plus humains mais aussi les plus profonds que la terre ait enfouis pour les faire libérer et virevolter vers le ciel et les nourrir.
      J’aime m’inspirer de ses mots, il est la voix de la sagesse, lui que les vagues de vie avaient tellement remué.
      Bisous chère Colo

      Supprimer
  6. Bisak, ta photo est superbe ! alors émerveillée ! les désillusions, oui on les accepte, on oublie...Et "Un jour, le ciel dans l'aurore…"
    Merci bisak,je t'embrasse
    Noelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Noelle, un jour, le ciel dans l’aurore et l’espoir. Tout ne tient qu’à un fil dans cette vie. La photo est puisée de google chère Noelle
      Merci
      Je t’embrasse aussi.

      Supprimer
    2. Pour tous et toutes, toujours de jolis mots pour nous répondre !
      Merci bisak, je t'embrasse
      Noelle

      Supprimer
  7. Sans les tempêtes, comment avancer, lâcher du lest : ces envies de tout, de mieux, d'encore, cette impression que nous y avons bien droit... Avec les tempêtes nous apprenons à admettre que nous ne contrôlons pas tout, et que dans le calme revenu, des bonheurs que nous n'attendions pas nous attendaient. Pas ceux que nous espérions, mais d'autres. A nous de les prendre ou pas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tes mots, Edmée sont magnifiques et sont un éclairage utile sur les soubresauts de la vie, qu'il faut le prendre comme un dépliant qu’on consulte à la croisée des chemins de notre vie.
      Merci pour tes mots toujours lucides, chère amie.
      Belle journée

      Supprimer
  8. Comment peut-on comparer sa vie à une tempête ? Pourquoi se la rendre si tourmentée alors que la voir en douceur n'est que bien être ... c'est ce que tes mots méritent.
    Plutôt que de laisser le verre à moitié plein, il vaut mieux le remplir pour ne pas laisser de place aux intempéries.
    Ton choix de photo est superbe ... et bien que des nuages sombres la traversent, je préfère y voir le calme d'une mer d'huile avec en toile de fond la lumière ...
    Bisous Bizak ... laisse les toits blancs pour d'autres contrées, le soleil qui te berce est bien plus salutaire, et te va tellement mieux ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je prends tes mots comme une symphonie à la vie ! ne jamais baisser les bras, ne jamais fléchir, mais lever la tête quelque soit le tumulte de la tempête ou du vent, car la vie au détour d’un chemin, peut nous prendre de ses ailes et nous montrer l’éclaircie.
      Ah ! Viviane, comme tes mots sont toujours gracieux, et pleins de lumière, oui je ne m’accommode qu’avec le soleil qui, lui est toujours égayant et scintillant et me berce en outre profondément.
      Bisous Duchesse éclairée

      Supprimer
  9. Notre vie intérieure ne serait pas souvent en harmonie avec le monde s'il n'y avait l'espoir. Nos rêves et nos désirs étaient souvent plus grands que ce qu'ils ont engendré. Mais c'est grâce à eux que nous avons fait ce que nous avons fait.
    Toujours un grand plaisir de venir te lire, Bizak. J'aime bien ta vie vue comme une tempête de neige : le souffle de la tempête et la douceur de la neige.
    A bientôt.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très heureux Patrick de lire tes mots plein de raison et de bon sens, je te rejoins tout à fait pour dire que l’espoir est l’éminence en toute chose quand nous semblons perdus et désorientés.
      Merci Patrick de ta visite et du plaisir de te lire
      Bien à toi

      Supprimer
  10. Dans la vie, il y a des hauts et des bas mais au bout du tunnel, il y a toujours la lumière. C'est ce que je me suis dit pendant plusieurs années et le soleil brille à nouveau.
    Merci Bizak pour tes mots.
    Bisous ♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’aime bien cette citation de Khalil Djibran : « Nul ne peut atteindre l’aube sans passer pas le chemin de la nuit » et c’est ce que disent tes mots, assurément, chère Denise.
      Merci Denise
      Bisous ^^

      Supprimer
  11. Dans ton grand sac de métaphores
    Ô poète
    tu as puisé les nuées
    tu as puisé la neige
    et le soleil flamboyant
    Et te voilà de retour dans le chuchotement de la terre qui s'ébruite
    pour cueillir au silence les fruits d'enchantement
    Pour tracer de ton encre et souligner les mots
    qui disent les hauteurs
    qui disent les abysses d'une vie si complète
    et si belle
    N'arrête jamais ton bras, dans son fourmillement
    le poète est château
    et il est passerelle
    et il dit les oiseaux mieux que leur propre chant
    il gomme les incertitudes et adoucit les piquants des fleurs

    merci d'être revenu, cher Bizak
    Pour notre plaisir des mots
    Bises étincelées
    ¸¸.•*¨*• ☆

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’aime bien ta poésie quand elle parfume nos allées de vie, je les déguste et m’en réjouis. Les mots planent comme un rush de papillons qui parsèment des gouttes de rosées pour répandre partout des arcs en ciel pour la joie des yeux. Et cela est sublime, Céleste et comment ne pas aimer.
      Merci d’être passée amie
      Bises

      Supprimer
  12. Ta plume est espoir, cher Bizak. Bissac, besace, havresac chez toi nous restaurent et nous accompagnent. Merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut tout mettre dans le sac du bonheur, je sais Claude que ton cœur est garni de belles choses et je te remercie pour tes visites toujours bienveillantes.
      Bien à toi

      Supprimer
  13. Nos vies sont tempêtes et nous, nous apprenons à ne pas sombrer.
    Jamais, même si nous prenons l'eau de toute part.
    L'espoir, c'est naviguer. Il faut du courage pour y arriver mais le voyage reste beau dans nos mémoires.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La vie nous apprend tellement de choses, il faut savoir prendre avantage sur ce qui nous tire en avant et contourner ce qui nous mortifie sans pour cela garder d'animosité.
      Bien à toi Letienne.

      Supprimer
  14. Seulement le temps sait guérir toutes les douleurs. Je pense à toi et je prie pour que ton coeur va se remplir de joie, de l´amour et du bonheur bientôt, cher ami. Bon courage. ZaZa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme c'est gentil à toi ZaZa de m'écrire ces mots magnifiques. Je sais qu'ils viennent de ton coeur, et cela me réjouit. Mais sinon, ce n'est qu'un froufroutement de vie qui me semble passager, même si parfois on tombe des nues, sans rien y comprendre.
      Merci ZaZa
      Bises

      Supprimer
  15. Bonjour , chouette blog plein de tendresse ...
    Il y a des jours avec et des jours sans ... courage et espoir aident beaucoup .
    Bisous ..
    Thérèse

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Thérèse, pour tes mots généreux et beaux. Belle journée
      Bisous

      Supprimer
  16. Heureusement, il nous reste les mots pour ensoleiller nos journées!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans les mots, que de maux !
      Merci Alezandro

      Supprimer
  17. Un jour le soleil, il ne nous abandonne jamais, il est juste un peu caché derrière les nuages, à nous de souffler sur ces voiles... Beau week end Bizak, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois même avec le soleil au zénith, la brume trouve une échappatoire pour danser la java.
      Beau week-end douce amie
      Bise

      Supprimer
  18. Ta photo est d'une grande sérénité. On ne sait pas si c'est un lever de soleil ou son coucher. A chacun ses choix selon son ressenti. Elle me fait frissonner de bonheur et je ne me lasse pas de la regarder. Me permet tu d'en faire une copie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle est magnifique ! Bien sûr, tu peux en faire copie à ton grée, je l’ai tirée du Net.
      Bon week-end Lauriza

      Supprimer
  19. Pas de lumière sans ombre, de jour sans nuit, de soleil sans lune, de calme sans tempête... pas de guérison sans blessure...
    "Après la pluie le beau temps" Je salue ton retour, cher poète :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, la vie n'a de sens que par ces oscillations d'un côté vers l'autre comme un coeur rythmé continuellement par une diastole et une systole. Il ne peut battre que par son va et vient incessant. On se fait une bonne raison et on se dit que la vie vaut quand même d'être vécue. On dit que la vie est comme une branche de palmier que les vents inclinent à leur gré.
      Merci La Baladine pour tes mots toujours appropriés, et bienveillants.
      Beau week-end
      Bisous

      Supprimer
  20. Chaque jour est différent, souvent nuageux et changeant, décourageant parfois, mais le soleil quand il est là nous soigne de presque tous les maux !
    Bises Bizak

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d'accord avec toi Marine, chaque jour est un renouveau dans la vie, apportant tantôt le soleil, tantôt la brume, mais on s'y fait.
      Bisous ma chère Marine

      Supprimer
  21. De blanches fleurs de neige
    Aux rivages des rêves
    La vie se fait nomade
    Quand l'espoir en chemin
    Se noie dans les aurores
    D'un blanc soleil trop vide

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que dire de plus que ces vers palpitants et beaux. De la poésie en arcs-en-ciel et sublime

      Supprimer
  22. Juste un petit matin
    ensoleillé et doux
    heureux présage d'un hiver finissant
    de toutes petites joies qui filtrent sous nos portes
    Bonjour, le nouveau jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du soleil comme toujours dans tes mots Balaline ! ils parsèment de leurs couleurs printanières les nuages troubles.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...